ANADEB : Quinze membres du Groupement d’Épargne de la région Maritime entrent en possession de leurs épargnes avec  des intérêts

76 0

©AfreePress-(Lomé, le 28 septembre 2020)- Cinq-cent-trente-six mille huit-cent-cinquante (536 850) francs CFA. C’est le montant épargné par quinze (15) membres d’un Groupement villageois d’Épargne et de crédit (GVEC) de Logoé, dans le canton de Dalavé (localité située à 24 km au nord de Lomé) après 52 semaines de cotisations. Ceci a été rendu possible avec l’accompagnement de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) et entre dans le cadre du Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG).

Ce fonds a été distribué entre les membres de ce groupement d’épargne dénommé « DEKAWOWO » en présence comme d’habitude de l’Agent d’appui au développement à la base qui les accompagne.

Au total, 1 524 tampons ont été recensés durant les 52 semaines d’accompagnement. Au sein de du Groupement « Dekawowo », le prix d’un tampon correspond à 300 francs CFA et les membres sont autorisés à payer au plus 5 tampons par semaine.

Au cours de l’année, les membres ont la possibilité de faire des prêts à un taux, qui est fixé par les membres. Grâce aux différents intérêts liés aux prêts, le prix unitaire du tampon augmente. Pour le Groupement Dekawowo, le prix unitaire du tampon pouvait être estimé ce jour à 350 francs CFA. Le partage des parts avec intérêt sur prêt a été fait pour le nouveau coût unitaire de 350 Francs.

Ainsi, Nadège, mère d’un enfant, a raflé lors de ce cycle d’épargne, 260 tampons et est reparti avec 91 000 francs CFA, la plus grosse somme après le partage.

Lire Aussi :   Coopération : Tête-à-tête entre les Présidents Faure Gnassingbé et Ali Bongo à Libreville

La bénéficiaire se dit satisfaite de ce score réalisé. « J’ai tout fait pour être régulière. Je n’ai pas du tout fait d’emprunts, ce qui a fait que j’ai pris beaucoup d’argent aujourd’hui. Il y a beaucoup d’intérêt à être dans un groupement. Mis à part les avantages pécuniaires, nous sommes beaucoup plus soudés. À travers les sommes collectées dans la caisse de la solidarité, nous allons non seulement acheter beaucoup de choses pour notre groupement, mais aussi, nous allons assister nos collègues et organiser des rencontres festives. Tout ça ne serait pas possible sans l’accompagnement de l’ANADEB. À présent je vais m’investir davantage et inviter nos camarades qui hésitent encore à nous rejoindre pour atteindre le nombre de 25 membres requis, et pour bénéficier de plus du projet. Merci à l’ANADEB », a-t-elle laissé entendre.

L’accompagnement de l’Andeb aux GVEC en abrégé GE vise à permettre aux communautés n’ayant pas accès aux institutions financières, à la mobilisation endogène des ressources financières.

Pour rappel, le PSAEG mis en œuvre par l’ANADEB vise à contribuer à l’amélioration des revenus des membres des groupements ou coopératives, au développement des emplois ruraux dans les villages et faciliter l’accès des membres des groupements aux microcrédits de proximité adaptés. Il appuie des GE suivant un système de gestion transparente dans lequel les intérêts sont distribués entre les membres.

Au total, 137 groupements d’épargne sont accompagnés par l’ANADEB sur le plan national.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?