Inondation à Hédzranawoé-1 : L’ANPC aux côtés des sinistrés

88 0

©AfreePress-(Lomé, le 14 octobre 2020)- L’Agence Nationale de Protection Civile (ANPC) a offert, mercredi 14 octobre 2020, des vivres et des non-vivres aux ménages victimes d’inondations dans le quartier Hédzranawoe-1 à Lomé.

L’opération est intervenue à la suite d’une demande adressée par la mairie Golfe-2 à l’endroit du gouvernement, afin de soutenir les sinistrés et les soulager dans ces périodes difficiles qu’elles traversent.

« Les pluies ont créé des dommages dans notre commune et surtout dans ce quartier. C’est un bas-fond donc quand il pleut, les dégâts sont énormes. C’est ce qui s’est encore produit lors de ces dernières pluies. Les gens ont vu leurs nourritures et autres biens dans l’eau », a confié à l’Agence de presse AfreePress, l’adjoint au maire du Golfe-2, Sylvestre Assiah.

Au total, 40 ménages ont reçu chacun, des lots composés de sac de riz, de maïs, de l’huile, de cartons de pâtes alimentaires, de natte, de désinfectant, de moustiquaires imprégnés.

Étant donné que la localité demeure une zone à risque, la mairie du Golfe-2 appelle les habitants à faire preuve de vigilance et à quitter leurs domiciles en ces périodes de grandes pluies.

« La météo prévoit encore de grandes pluies qui vont tomber sur le pays. Donc, vu que la mairie ne dispose pas encore de moyens nécessaires pour faire déménager, éternellement les ménages d’ici à un autre endroit, nous les conseillons d’être très vigilants et de quitter provisoirement le milieu, pour éviter que cette situation se répète. Mais avec les petits moyens dont dispose la mairie, nous avons identifié quand même des endroits pour délocaliser provisoirement, les habitants en cas d’urgence. Et nous avons identifié deux endroits dans notre commune », a indiqué M. Assiah Sylvestre.

Lire Aussi :   Santé : Le service des urgences chirurgicales du CHU Sylvanus Olympio bientôt rénové et équipé

Les concernés quant à eux, espèrent mieux. Ils exhortent l’Etat à construire une rétention d’eau dans la localité, pour limiter les inondations.

« Si on construit une réserve d’eau ici, je crois que le problème ne va plus se poser. Sinon, nous n’avons pas les moyens pour abandonner nos maisons et aller résider ailleurs. Sauf si l’Etat veut nous donner gratuitement des résidences », a déclaré Mme, Adjovi Azomédon une des sinistrées.

Anika A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?