Un bouvier abattu par la police à Anié : Le Ministre de la Sécurité annonce l’ouverture d’une enquête

293 0

©AfreePress-(Lomé, le 19 octobre 2020)-Dans un communiqué rendu public samedi 17 octobre 2020, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Yark Damehane est revenu sur les circonstances qui entourent la mort d’un peulh, accusé d’appartenir à un réseau impliqué dans l’enlèvement et la séquestration d’un autre peulh à Anié (environ 190 km au nord de Lomé).

L’incident, selon le communiqué fait suite à l’enlèvement avec demande de rançon, de monsieur BANMO d’ethnie peulh, par des individus non identifiés dans la localité de Sourou Copé (préfecture d’Anié). Enlèvement signalé le 30 septembre 2020 au commissariat de la ville d’Anié.

Les investigations initiées dans le cadre de l’enquête ouverte, ont permis, d’après le communiqué du ministère de la sécurité d’interpeller le 15 octobre 2020, le nommé SEKEDJO FOUSSENI, peulh bouvier âgé de 24 ans et domicilié à Anié. Ce dernier aurait reconnu sa participation à l’enlèvement de concert avec d’autres individus.

Poursuivant l’enquête, précise le communiqué, des équipes du Commissariat d’Anié se sont transportées le vendredi 16 octobre 2020 dans les villages d’Abansan et de Kpindélé, situés dans la préfecture d’Anié, où elles ont interpellé respectivement les nommés ADOU Salou et BARRY Abdoulaye, tous deux peulhs bouviers, présumés membres du réseau ayant organisé l’enlèvement.

« Tandis que le premier interpellé a été conduit sans difficulté et placé en garde à vue à l’unité, le transfert du nommé BARRY Abdoulaye, de son lieu d’interpellation vers le commissariat d’Anié a par contre été émaillé d’un incident grave. En effet au cours du repli de l’équipe d’intervention, le mis en cause qui était remorqué sur une motocyclette par un agent de police a, à hauteur d’un ponceau situé à 5 km environ de la ville d’Anié, délibérément déséquilibré ladite moto pour précipiter le conducteur et lui-même dans un ruisseau en crue, et tenté de noyer le policier coincé par sa moto afin de s’enfuir. C’est alors que pour secourir leur collègue en difficulté dans l’eau deux autres policiers en croupe sur une seconde moto et en couverture qui sont arrivés sur les lieux ont fait usage de leur arme, blessant le malfrat à l’abdomen. Ce dernier a été évacué d’urgence pour des soins au Centre Hospitalier Préfectoral d’Anié où il a succombé quelque heures plus tard des suites ses blessures », informe le Général Yark Damehane.

Lire Aussi :   « Mois de la consommation locale » : Un bulletin d'information de OADEL pour la promotion du riz local

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a par ailleurs présenté ses condoléances à la famille éplorée et rassuré qu’une enquête est ouverte pour faire la lumière sur cet évènement « malheureux ».

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?