Lutte contre les inégalités : La CNDH sensibilise les acteurs de Dapaong sur les droits économiques, sociaux et culturels

625 0

©AfreePress-(Lomé, le 22 octobre 2020)-La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a, à cœur les questions des droits économiques, sociaux et culturels surtout dans le contexte actuel marqué par la crise sanitaire liée au coronavirus.

L’institution a organisé mercredi 21 octobre 2020 à Dapaong, une journée de sensibilisation autour du thème : « La jouissance des droits économiques, sociaux et culturels comme facteurs de consolidation de la paix », a appris l’Agence de presse AfreePress.

La CNDH a saisi cette occasion, pour rappeler aux participants l’importance de préserver les droits économiques, sociaux et culturels (DESC) des citoyens en vue de consolider la paix. Les participants sont constitués de conseillers communaux, chefs traditionnels, responsables de comités villageois de développement et comités de développement de quartiers, responsables de comités locaux de paix, des organisations de la société civile, et des organisations de défense des droits de l’Homme.

« Très peu de sensibilisations sont faites sur les DESC ou droits de deuxième génération qui englobent à la fois le droit à l’éducation, le droit à la santé, le droit au travail, le droit à l’alimentation, le droit à l’accès à l’eau, le droit au logement, etc. Ces droits ont été pendant longtemps occultés au profit des droits civils et politiques, qui font très souvent l’objet d’une attention particulière donnant ainsi l’impression qu’ils sont plus importants que les DESC » a relevé Dosseh SOHEY, Commissaire de la CNDH.

Pour la CNDH, les DESC sont au cœur du développement durable de tout pays.

Ainsi, la rencontre a permis de sensibiliser les participants sur l’impact de la Covid-19 sur la jouissance des DESC et les diverses initiatives à adopter en matière de DESC pour la consolidation de la paix durant la période de crise sanitaire.

Lire Aussi :   Victoire Tomégah-Dogbé : « Ceux qui n’ont pas encore compris que la page des élections est fermée prendront le train en marche »

Le Secrétaire général de la préfecture de Tône, Esso Prénèwè a salué à cette occasion, les actions de la CNDH visant à réduire les inégalités et à préserver les droits des populations dans le pays, en particulier dans la région des Savanes.

Raphaël A.

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?