Togo : Le contrôle citoyen des actions de l’Etat au coeur d’une rencontre à Lomé

147 0

©AfreePress-(Lomé, le 28 octobre 2020)-Un atelier-débat inscrit dans le cadre du projet « d’appui à l’instauration de la bonne gouvernance administrative et parlementaire au Togo », a eu lieu, mercredi 28 octobre 2020 à Lomé. Axé sur deux thèmes : « Contrôle citoyen de l’action publique » et « La redevabilité parlementaire : responsabilités constitutionnelles d’un député face aux obligations de sa circonscription et de son parti », cette rencontre organisée par l’Association des Usagers du Service Public Togolais (AUSEP), a offert l’opportunité aux élus locaux et aux professionnels des médias et aux parlementaires de discuter des contraintes et des outils du contrôle citoyen.

Elle destinée à promouvoir des réflexions pour un meilleur engagement des citoyens dans la gestion des affaires publiques et la redevabilité parlementaire qui permet aux citoyens de demander des comptes à leurs élus.

L’autre objectif de cet atelier, est de jeter les prémisses d’une réflexion d’ensemble pour une collaboration réussie entre les médias, la société civile, les élus locaux et les députés pour un développement harmonieux.

« Le député est le défenseur de l’intérêt général et il a des obligations envers sa circonscription. Il contrôle l’action du gouvernement et, il doit rendre compte à la population : c’est cela la redevabilité parlementaire ». A déclaré à AfreePress, le président de « AUSEP » Kariyiare Kampatibe.

Pour rappel, l’atelier a été organisé grâce à l’appui financier de l’Union européenne a travers le Programme de consolidation de l’État et du monde associatif (Pro-Cema).

Agbessi N. (stagiaire)

Lire Aussi :   Réouverture des églises : Des pasteurs saluent le respect de la liberté de culte et de religion par le Togo

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?