Ferdinand Ayité : « Leur fortune illicite de plus de 500 milliards ne va pas s’augmenter de nos pauvres 4 millions, ce sera un double vol »

248 0

©AfreePress-(Lomé, le 4 novembre 2020)-Quelques minutes seulement après sa condamnation par le Tribunal de la première instance de Lomé à une amende de 4 millions de francs CFA, le Directeur de publication du bihebdomadaire l’Alternative réagit à l’annonce. 

Le journaliste dans un message rendu public sur les réseaux sociaux, dénonce le verdict prononcé par le juge Gnon Clément en charge du dossier qui l’oppose à Francis Adjakly et son père, dans l’affaire de détournement de 500 milliards de FCFA dans la commande des produits pétroliers au profit du Togo.

« Le juge en charge du dossier petrolegate s’est précipité de rendre son verdict ce matin en avançant même l’heure habituelle de l’ouverture de l’audience. Ni les avocats de la défense, ni ceux du plaignant n’étaient encore dans la salle presque vide pour écouter son verdict. Ainsi, comme il fallait s’y attendre ce juge ‘’inique’’ dont la place n’est pas dans un palais de justice condamne l’Alternative à payer 2 millions de francs CFA à la partie civile et le même montant doit être payé par le Directeur de publication. Au total 4 millions de francs CFA. Il demande ensuite de publier sa décision incongrue à la Une du journal, un démenti et patati patata », a-t-il dénoncé.

Le responsable du journal d’investigations « l’Alternative » a rassuré que ses avocats vont « immédiatement » relever appel. 

« Que chacun se rassure. Face à l’arbitraire, nous devons apprendre à résister jusqu’ au bout. La justice reste le dernier rempart d’une société. Mais lorsque la justice elle-même devient un problème pour la société nous n’avons d’autre choix que la dénonciation. Je reçois les appels de plusieurs compatriotes qui veulent lancer un appel de fonds pour payer les amendes. Je voudrais vous inviter à ne lancer aucun appel de fonds parce que nous ne payerons pas un seul franc à ces voleurs. Leur fortune illicite de plus de 500 milliards ne va pas s’augmenter de nos pauvres 4 millions, ce sera un double vol », a déclaré Ferdinand Ayité. 

Celui-ci a par ailleurs exprimé sa volonté de poursuivre son métier notamment, informer les Togolaises sur la gestion de la chose publique. 

« Nous partons pour une longue bataille judiciaire, un feuilleton palpitant qui permettra à tous les Togolais de découvrir les tenants et aboutissants de ce dossier. Les révélations vont continuer de plus belle et chacun sera situé », a-t-il poursuivi.

Raphaël A. 

Lire Aussi :   Augmentation de cas de Covid-19 au Togo : La coordination de riposte tire sur la sonnette d’alarme

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?