Commune du Golfe 5 : Kossi Aboka s’apprête à tout détruire sur la nationale N° 5

1170 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 novembre 2020)-Les personnes occupant illégalement les abords de la route nationale N°5 (Lomé-Kpalimé), ont du souci à se faire. Elles ont jusqu’à la fin de la journée du 5 novembre 2020 pour libérer les trottoirs de cette voie.

C’est en tout cas, l’ultimatum qui leur a été adressé par le maire de la commune Golfe 5, Kossi Agbenyega Aboka. Et connaissant ce dernier, aucune de ses menaces ne doit être prise à la légère.

« Le Maire de la commune du Golfe 5 a signifié une mise en demeure aux occupants de la bordure de la nationale N°5 depuis le 4 mars 2020, leur accordant un délai de 3 mois pour libérer les lieux occupés sans aucune autorisation. Vu que les panneaux portant le sceau de la commune du Golfe 5, implantés à cet effet informant d’un projet à réaliser à cet endroit. Vu que le délai de rigueur est largement dépassé et que la date prévue pour la réalisation dudit projet est arrivée, le maire de la commune du Golfe 5 accorde à tous les occupants illégaux un dernier délai de trois jours pour déguerpir les lieux à compter de la date de la signature de la présente note (qui est le 2 novembre 2020, ndlr) », lit-on dans une note du maire adressée aux concernés.

Passé ce délai et à défaut d’exécution de la présente, poursuit la note, le maire de la commune du Golfe 5, prendra « toutes les dispositions qui s’imposent pour les faire quitter les lieux ».

Il faut noter que la partie de la route Lomé-Kpalimé concernée par cette mise en demeure, va d’Atikoumé au marché Adidogomé.
Raphaël A.

Lire Aussi :   Economie : L’OTR change de siège au CDDI

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?