Expropriation de terres : Ça grogne encore à Kpomé-Agomé

279 0

©AfreePress- (Lomé, le 9 novembre 2020)- La localité de Kpomé-Agomé (préfecture de Zio) et sa population, continuent de s’opposer ‘’farouchement’’ à la décision du gouvernement de les exproprier de plus de 716 hectares de leurs terres.

Lundi 9 novembre 2020, ses habitants ont encore manifesté leur mécontentement contre le gouvernement et de son projet.

Selon les informations parvenues à l’Agence de presse AfreePress, tout a commencé dans la matinée du lundi 9 novembre 2020, avec l’arrivée d’une équipe de géomètres sur le terrain querellé dans le but de lotir les parcelles. Informés, des jeunes gens originaires de cette localité, ont effectué une descente sur les lieux pour dire leur opposition à l’exécution de ce travail.

Ce qui a été à l’origine d’un bras de fer entre eux et les envoyés (géomètres) de la mairie de Zio-1.

« Ici, nous souffrons trop. C’est la grande partie de notre domaine qui a été expropriée par l’Etat, pour l’extraction du phosphate. Bien que ce soient nos terres, on refuse d’employer la jeunesse dans l’entreprise. Même des œuvres sociales n’existent pas dans notre village. Pas d’écoles, pas d’hôpitaux ni de routes. Kpomé n’a rien. Et dans ce contexte, on veut encore arracher le peu de terres qui nous reste. Comment allons-nous faire ? Quel sera l’avenir de nos enfants ? Où allons-nous cultiver pour pouvoir survivre ? Où allons-nous construire pour nous loger ? C’est pour cette raison que nous disons non. Non ! Ils ne vont plus prendre nos terres de façon abusive. Nous allons nous battre pour les générations à venir. Nous allons nous battre pour survivre », avait lâché plein de colère, Kokouvi Avognon, natif du milieu lors d’une manifestation organisée en septembre toujours dans le cadre de cette affaire.

Il faut rappeler que le domaine convoité par l’Etat, va accueillir une partie des populations d’Adéticopé qui sont elles aussi priées de vider les lieux parce que leur localité est déclarée d’utilité publique.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Togo : Vers la réhabilitation des « vieux quartiers » de Lomé

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?