Covid-19 : La contribution de la diaspora vers l’Afrique chute de 21% en 2020

73 0

©AfreePress-(Lomé, le 20 novembre 2020) -Selon la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies, les transferts d’argent de la diaspora vers le continent africain connaîtront en 2020, une baisse de 21%.

 

Ils devraient s’établir à 67 milliards de dollars contre 85 milliards de dollars en 2019. La cause de cette baisse est essentiellement liée à la crise sanitaire du coronavirus qui paralyse les acticités dans tous les pays du monde.

Depuis 2009, rappellent les Nations Unies, les envois de fonds vers le continent africain ont doublé, dépassant l’aide au développement ou encore les investissements directs étrangers.

« L’argent envoyé sert aux trois-quarts à acheter des produits alimentaires ou à financer des dépenses de santé, d’éducation et de logement. Des sommes nécessaires pour couvrir les besoins essentiels de millions de personnes », précise l’ONU.

Pour l’organisme, une baisse des transferts de fonds depuis l’étranger vers l’Afrique est donc synonyme de catastrophe pour un grand nombre de familles qui dépendent de leurs parents vivant à l’étranger particulièrement en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient, les trois grandes régions employeuses de main-d’œuvre émigrée.

Pour stimuler les transferts vers l’Afrique en ces périodes de crise sanitaire, les Nations Unies recommandent aux banques et opérateurs, la diminution du coût des transferts d’argent qui demeure largement prohibitif.

Pour un transfert d’argent, la moyenne mondiale de taxes perçue par les institutions financières est de 7%. L’Afrique est la région où les frais de réception d’un envoi de fonds sont de 8%. Très loin des 3% fixés par l’ONU, déplore l’institution qui a invité les banques à réduire à zéro, les frais sur les transferts d’argent le temps de la pandémie en vue d’encourager la diaspora à participer au renforcement de la résilience du continent face à la Covid-19.

Pour rappel, la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA) est créée en 1958. Elle a pour mandat d’appuyer le développement économique et social de ses États membres, d’encourager l’intégration régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique.

Raphaël A. (+22892060703)

Lire Aussi :   Economie : L’OTR change de siège au CDDI

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?