Crise à la CPP : Le Président ‘’destitué’’ refuse de quitter son poste et accuse Adrien Béléki Akuete de  »gangstérisme »

308 0

©AfreePress-(Lomé, le 23 nov. 20)- L’ambiance est très délétère au sein du parti « Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) », suite à la destitution de l’actuel bureau national présidé par Emanuel Akolly.

Dans un communiqué rendu public, lundi 23 novembre 2020, le président révoqué de ses fonctions, sort du silence et rejette la décision issue du Conseil national de cette formation politique tenue le 21 novembre dernier. Un conseil qui a entériné sa destinution et l’installation d’un bureau provisoire dirigé par le syndicaliste, Adrien Béléku Akuete.

« Qui a autorité à destituer le Bureau Exécutif de la CPP élu au Congrès Ordinaire du 07 décembre 2019 ? Ce qui se passe actuellement à la CPP sonne fatalement son acte de décès. Ceux qui en sont à la manœuvre, des incultes politiques, font fi des textes fondamentaux de ce Parti et se livrent à un vrai gangstérisme politique. De quoi s’agit-il ? Une assise appelée « Conseil National », non convoquée à l’issue de laquelle un nouveau bureau exécutif « provisoire » se dit élu. Le Bureau Exécutif élu au Congrès Ordinaire du 07 décembre 2019 est destitué. Du banditisme politique pur », s’indigne Emanuel Akolly.

L’intéressé accuse ses détracteurs de ne pas agir conformément aux textes fondamentaux du parti de Feu Edem KODJO. D’ailleurs, il ne reconnaît pas la légitimité du Conseil national ayant siégé pour décider de la destitution du bureau national. « Le Congrès ou le Conseil National du Parti est convoqué et présidé par le Président National élu (Art. 26, 27, 28, 29, 30 et 31 des statuts du Parti). Même si certaines Fédérations ont été induites en erreur par de fausses informations, demandent un Conseil National d’éclairage, elles devraient écrire au Président National, ce qui n’a jamais été le cas. Les 26 délégués, au lieu de 300 à 400 qui se sont retrouvés le 21 novembre dernier pour, disent-ils avoir destitué le Bureau Exécutif et son Président National élus au Congrès Ordinaire du 07 décembre 2019 ont été investis par qui ? Ils se sont réunis sur convocation de qui ? », s’interroge celui-ci visiblement irrité par cette décision.
Les jours à venir vont situer l’opinion sur la destinée de la CPP et de ses instances dirigeantes.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Ouverture des frontières aériennes : La délivrance des visas d’entrée au Togo débute le 10 août prochain

Articles en relation

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× AfreeWazapNews, des questions ?