Jean-Pierre Fabre : « Pour transformer Tikpi Atchadam et Agbéyomé Messan Kodjo en héros, il n’était pas nécessaire de me salir…»

791 0

©AfreePress-(Lomé, le 24 novembre 2020)-C’est une blessure que le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre Fabre est loin d’avoir soigné.

L’ancien chef de file de l’opposition, dans une interview à ‘’polémique’’ accordée lundi 23 novembre 2020 au journal ‘’Le Correcteur’’, accuse ses camarades de lutte de l’opposition d’avoir porté un coup dur à son parti dans ‘’l’affaire des 30 millions ». Une affaire qui en partie, a été à l’origine de la dislocation de la Coalition des 14 partis de l’opposition (C14).

En particulier, Jean-Pierre Fabre s’attaque au Parti national panafricain de Tikpi Atchadam et à Agbéyomé Messan Kodjo.

« Voilà une affaire anodine et banale, mais qui par la méchanceté, la haine, l’envie, la jalousie et l’hypocrisie, a été transformée en une véritable bombe à fragmentation balancée par le PNP contre l’image de Jean-Pierre Fabre et de l’ANC. Les dommages sont considérables. Cette affaire a beaucoup fait du mal à l’ANC, à ses dirigeants et malheureusement à la lutte commune. Pourquoi cet acharnement, cette froide volonté du PNP de salir la réputation de Jean-Pierre Fabre ? », s’est interrogé le patron de l’ANC dans cette interview.

L’ancien bras-droit de Gilchrist Olympio est revenu sur les circonstances ayant conduit à ce malheureux événement. Tout s’est passé au soir du 30 juillet 2018, alors que le Président Alassane Ouattara, présent à Lomé pour prendre part au sommet de la CEDEAO du 31 juillet 2020, a remis à une délégation de la C14, un sachet contenant de l’argent à l’issue d’une rencontre.

Lire Aussi :   Santé : Le ministre Mijiyawa met en garde un de ses agents

« Un de nos collègues est rentré à la maison avec le sachet. Aucun d’entre nous n’a cherché à connaître le montant de cet argent, puisque ce n’était pas notre préoccupation. Deux ou trois jours après, vers la fin de la matinée, Antoine Folly et Brigitte Adjamagbo demandent à me voir d’urgence chez moi alors que je me préparais pour une réunion de la C14. Ils m’apprennent que Kossi Sama, Secrétaire Général du PNP vient d’affirmer à Antoine Folly au téléphone, que l’argent remis par Alassane Ouattara ‘’c’est l’argent de Fabre’’ », a-t-il indiqué.

L’homme de Kodjoviakopé a profité de cette occasion, pour les attaques et accusations qui ont été portées contre sa formation politique à la suite de cette affaire. Dans le souci de lutter  pour des « activités fructueuses » au sein de l’opposition qui lutte pour l’alternance, recommande-t-il, il faut de la « rigueur et la vérité ».

« Il est puéril et illusoire de penser que le mensonge qui s’est installé dans notre pays, depuis quelque temps et qui semble être le choix de personnes se réclamant de l’opposition, nous permettra de vaincre le système RPT/UNIR, fondé justement sur le mensonge, la violence et l’imposture. Le mensonge ne peut détruire le mensonge. Seule, la vérité détruit le mensonge. Il est incohérent de préconiser l’unité de l’opposition et de passer son temps à mentir pour déstabiliser ses partenaires de lutte. Car, le mensonge ne peut permettre l’instauration d’un climat de confiance entre partenaires. Ce sont nos haines, nos jalousies inutiles, nos inconséquences qui retardent la fin de la dictature. Il n’était pas nécessaire, pour transformer Tikpi Atchadam et Agbéyomé Messan Kodjo en héros, de me salir en me traitant de judas, de corrompu qui s’en mettait plein les poches, de traître, d’insupportable, etc.. », a dénoncé Jean-Pierre Fabre.

Raphaël A. (+228 92 06 07 03)

 

Lire Aussi :   Insécurité : Deux réseaux de braqueurs démantelés par la gendarmerie

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?