Victime de violences à caractère politique : Le Colonel-préfet AWATE Hodabalo indemnisé par le HCRRUN

665 0

©AfreePress-(Lomé, le 24 novembre 2020)-Victime d’une agression violente dans les années de crise au Togo, le Préfet d’Agoè-Nyivé, le Colonel Hodabalo Awaté fait partie des bénéficiaires du programme de réparations destiné aux victimes de violences à caractères politique et sociale du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

Le Colonel Awaté Hodabalo était vendredi 20 novembre 2020 au siège de l’institution présidée par Awa Nana Daboya pour toucher son indemnité. À cette occasion, le préfet d’Agoè-Nyivé est publiquement revenu sur les faits tragiques et l’agression dont il a été victime en 1991.

« Le 27 avril 1991, après les festivités dans la nuit, je devrais rendre visite à ma maman au quartier Nyékonakpoé. À l’époque, il y a eu des menaces que notre maison sera rasée, alors que c’est là où habitent ma maman et mes jeunes frères. C’est ainsi que je fis un tour pour les visiter. J’ai constaté que sur mon chemin de retour, il y avait un véhicule qui me suivait et c’est donc avec ce véhicule que j’ai été coincé au niveau de la plage et violemment agressé. J’étais plongé dans un coma. C’est grâce à l’alerte que j’ai donné plus tôt que certains militaires sont venus me conduire au CHU-Sylvanus Olympio. J’étais en tenue civile, néanmoins certains voisins me connaissaient comme faisant partie de la sécurité présidentielle. Par conséquent, il fallait en finir avec moi. Une des raisons, pourquoi eux ont boycotté les festivités du 27 avril et nous autres avons tenu à l’organiser ? (…) Aujourd’hui, nous disons qu’il faut la tolérance, il faut forcément la réconciliation, afin que nous puissions avancer. Ce matin, c’est la concrétisation de cette vision du chef de l’État que de vouloir apporter une indemnisation symbolique et nous adhérons entièrement à cette démarche », a laissé entendre le Colonel lors de cette rencontre avec le HCRRUN.

Lire Aussi :   Développement : Plusieurs villes du Togo vont bientôt bénéficier d’un meilleur accès à l’électricité

Il faut rappeler que cette phase d’indemnisation prend en compte les victimes des violences à caractère sociopolitique des années 1958 à 2005.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?