Sécurité routière : SCANTOGO sur la voie de zéro cas d’accident mortel sur les routes

247 0

©AfreePress-(Lomé, le 28 novembre 2020)-La Société SCANTOGO, filiale du Groupe Heidelberg-Cement, poursuit son engagement en faveur de sécurité routière au Togo. Pour preuve, aucun camion de la société n’est impliqué dans un accident mortel sur les routes togolaises entre 2019 et 2020.

Un bilan jugé « satisfaisant » et salué par les premiers responsables de SCANTOGO à l’occasion de la Journée africaine de la sécurité routière, couplée de la Journée mondiale du souvenir aux victimes des accidents de la route. Des journées observées vendredi 27 novembre 2020 sur le site de l’entreprise à Sika-Kondji (Tabligbo, à 80 km au nord-est de Lomé).

Pour Isaac Kodjo AMENOUGLO, Transport Manager Cluster II, ce bilan est le résultat du projet « Safe Road (sécurité routière) » démarré en 2019 pour atteindre l’objectif zéro cas d’accident impliquant des camions de la société.

« Cette année, nous pouvons parler d’un bilan satisfaisant. Parce que, si nous faisons une comparaison par rapport aux années précédentes, nous constatons une nette réduction, voire la disparition des comportements qui engendrent des accidents. Nous avons commencé le projet de sécurité routière entre 2019 et 2020. Avant ce projet, nous enregistrons des cas d’accidents mortels allant de 5 à 10 cas par an dans le cluster (Togo, Bénin, Burkina Faso). Mais, de 2019 à 2020, nous n’avons presque pas enregistré d’accidents mortels. Ce qui veut dire que les stratégies que nous avons mises en place pour garantir la sécurité routière dans le cluster fonctionnent », a-t-il confié à AfreePress.

En dehors des contrôles réguliers pour s’assurer de l’état des camions, l’entreprise a développé des initiatives pour responsabiliser ses collaborateurs des transports routiers en faisant d’eux, les premiers acteurs de bonnes pratiques sur les routes.

« SCANTOGO a fait de la sécurité routière, un projet fondamental. Nous avions noté que l’un des facteurs des accidents de la route, c’est la circulation des camions dans la nuit. Donc pour rendre visibles les camions, nous avons investi plus 400 millions pour acheter des plaques de haute visibilité que nous avons fixées sur l’ensemble des camions. Également pour réduire les accidents, nous avons initié un programme de sensibilisation dénommé le ‘’passeport du chauffeur’’. Tous les transporteurs qui travaillent pour le compte de SCANTOGO ont chacun ce passeport, qui les lie à la société. Les conducteurs bénéficient ainsi de formations et de recyclages tout au long de l’année. Ceci agit positivement sur les comportements des chauffeurs, parce que la majorité des accidents est liée aux comportements des conducteurs », a fait savoir de son côté, Romuald GNANSA, responsable Santé, Sécurité au Travail.

La société SCANTOGO a investi entre 800 millions et un milliard de FCFA dans le projet sécurité routière au cours de ces deux dernières années. « SCANTOGO a dépensé plus de 100 millions de FCFA pour construire juste à côté de son usine, un parking moderne d’une capacité de 200 camions. Nous avons installé dans les camions, des GPS et des caméras pour contrôler l’excès de vitesse. Ces initiatives et bien d’autres ont coûté énormément, mais c’est pour la sécurité routière », a ajouté M. GNANSA qui rassure sur le fait que ces actions seront poursuivies et renforcées.

Raphaël A. (+22892060703)

Lire Aussi :   Journée internationale des réfugiés : La fondation « Hussein Meteraik » vole au secours des déplacés du camp d’Avepozo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?