Togo : La pandémie du Coronavirus met en danger la vie de plus de 80 000 PVVIH sous traitement antirétroviral

333 0

©AfreePress-(Lomé, le 1er décembre 2020)-Le monde célèbre chaque 1er décembre, la Journée Mondiale de Lutte contre le SIDA (JMS). Au Togo, le Secrétariat permanent du Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNLS-IST) a marqué l’événement mardi à travers une conférence-débat axée sur l’impact de la pandémie du coronavirus dans la lutte contre le SIDA.

La rencontre a permis aux représentants du ministère de la Santé, de la société civile et des organisations internationales partenaires du Togo, d’échanger sur la problématique de la lutte contre le SIDA dans le contexte général de la pandémie du coronavirus, exposer les mesures correctrices prises par le Togo pour limiter l’impact de la Covid-19 et faire des propositions et recommandations pour le futur.

Selon le Coordonnateur National, CNLS-IST, Palokinam PITCHE, la Covid-19 depuis son apparition, ne cesse d’impacter négativement les efforts fournis pour la lutte contre le SIDA.

« La lutte contre le SIDA a été impactée par la Covid-19 avec un ralentissement des activités sur le terrain, mais aussi en matière d’approvisionnement des intrants. Les impacts ont été ressentis sur l’offre et la demande de services VIH (baisse de la fréquentation par peur du Covid-19). Mais globalement, nous sommes très actifs avec nos partenaires techniques et financiers pour trouver les meilleures stratégies et solutions afin de poursuivre les services aux personnes vivant avec le VIH », a-t-il indiqué.

Au Togo, plus de 76 000 Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH) sont sous traitement antirétroviral. Le SP/CNLS-IST promet de redoubler d’efforts pour assurer une prise en charge efficace à ces personnes, menacées par la Covid-19.

Lire Aussi :   SEMOA rend désormais possible le retrait de mobile Money sur les distributeurs automatiques d'Ecobank

« Dans le cadre des objectifs de 3 X 90 de l’ONUSIDA adoptés par le Togo, 69% des PVVIH connaissent leurs statuts VIH (1er 90), plus de 97% des PVVIH qui connaissent leurs statuts étaient sous traitements (2e 90), ce qui montre que la quasi-totalité des PVVIH qui connaissent leurs statuts ont été mises sous traitement. Par contre, nous avons un grand défi à relever. Il s’agit de l’augmentation de l’offre de services de la charge virale (3e 90) », a indiqué M. PITCHE.

La JMS, édition 2020 est placée sous le thème : « Solidarité internationale et responsabilité partagée : La lutte contre le VIH dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 ».

Pour Éric Verschueren, Directeur pays de l’ONUSIDA au Togo, ce thème est une invite à l’endroit des États, en vue de protéger davantage les PVVIH, en réduisant les inégalités et en leur assurant une protection sociale.
Il a par ailleurs invité les personnes atteintes du VIH au respect des mesures barrières en vue de minimiser leur exposition au virus.

Pour rappel, la prévalence du VIH au Togo est de 2,1% en 2019 avec 114 000 PVVIH.

Raphaël A. (+22892060703)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?