La présidente de la Haute Cour de Justice du Bénin salue les qualités de gouvernance des Présidents Faure Gnassingbé et Patrice Talon

348 0

©AfreePress-(Lomé, le 2 décembre 2020)-La présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan a échangé, mercredi 2 décembre 2020 à Lomé, avec la présidente de la Haute Cour de Justice de la République du Bénin, Cécile de Dravo Zinzindohoué, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Les échanges ont essentiellement porté sur le colloque de haut niveau que la Haute Cour béninoise organise dans les prochains jours et le renforcement des relations entre les institutions judiciaires du Togo et du Bénin.

Mme Cécile de Dravo Zinzindohoué a profité de cette occasion pour féliciter la présidente de l’Assemblée nationale du Togo pour son élection en tant que première femme au perchoir d’un parlement africain.

« J’ai voulu personnellement passer un premier message à Madame la présidente. Ce message, est un message d’admiration, de félicitation et de solidarité entre nous. Nous sommes, comme vous le constatez des femmes à des postes assez sensibles de responsabilité. Nous avons besoin d’être solidaires, nous avons besoin de partager nos expériences, de nous soutenir. Le deuxième message est consacré à une invitation que je suis venue porter à une institution sœur, la Cour constitutionnelle du Togo dans le cadre d’un colloque international que la Haute Cour de justice que je préside, organise à Cotonou les 9 et 10 décembre prochains sur une thématique assez sensible. C’est la responsabilité civile et pénale des gouvernants devant nos juridictions nationales », a déclaré la celle-ci au sortir de l’audience.

Elle n’a pas manqué de saluuer le leadership des Présidents Faure Gnassingbé et Patrice Talon en matière de la gouvernance de leurs pays respectifs.

« Dans mon habit du juge et aussi à la Haute Cour de justice, j’observe que les relations entre le Togo et le Bénin, qui ont la chance d’être gouvernés par des Chefs d’Etats de vision, sont très bonnes. Ce sont des Chefs d’Etat soucieux de leurs populations. Il y a une entente entre eux et c’est cette entente qui déborde sur nos juridictions et sur les institutions où nous fonctionnons comme des institutions sœurs », a-t-elle lancé

Il faut préciser que l’audience s’est déroulée en présence du président de la Cour Constitutionnelle du Togo, Abdou Assouma.

Anika A. (+91024439)

Lire Aussi :   Observation électorale WANEP-Togo : « 97% des bureaux ont annoncé et affiché les résultats de vote sur place après le dépouillement »

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?