Tout se précise pour l’identification biométrique des Togolais dès 2021

237 0

©AfreePress-(Lomé, le 9 décembre 2020)-Le gouvernement a adopté mercredi 9 décembre 2020, en Conseil des ministres, un projet de décret portant organisation et fonctionnement de l’Instance de protection des données à caractère personnel (IPDCP) en application de la loi sur la protection des données à caractère personnel.

L’IPDCP, indique la Présidence de la République, est dotée de pouvoirs d’investigation, d’intervention et de sanction lui permettant d’accompagner la politique du Gouvernement en matière de protection des données à caractère personnel.

« Elle va garantir, en outre, que tout traitement des données à caractère personnel, respecte les droits et libertés fondamentaux des personnes physiques en même temps que les intérêts de l’Etat, des collectivités territoriales, des entreprises et autres entités morales », explique le communiqué ayant sanctionné le conseil.

Il faut noter que la création de l’IPDCP permettra au gouvernement de protéger les données des personnes dans le cadre du projet d’identification biométrique des personnes physiques au Togo, voté le 3 septembre par l’Assemblée Nationale et qui démarre en début de l’année 2021.

Conformément à l’axe 1 de la feuille de route gouvernementale, ce projet contribuera à renforcer l’inclusion nationale en attribuant gratuitement un numéro d’identifiant unique (NIU) à tout résident sur le territoire national. Il facilitera ainsi, l’accès aux services sociaux de base ; aux services publics et aux services délivrés par le secteur privé (banques ; assurances, etc.), précise le communiqué ayant sanctionné le conseil.

Pour le Président Faure Gnassingbé et son gouvernement, il s’agit d’une nouvelle étape de la stratégie nationale de digitalisation et de modernisation de l’action publique qui vise à faire rentrer le Togo dans la sphère des pays ouest-africains où les procédures administratives sont dématérialisées.

« Cette communication ouvre la voie à la poursuite des travaux de préparation technique visant notamment à finaliser l’opérationnalisation de l’agence en charge de l’identification ; choisir la solution technique et définir un plan de déploiement », a rappelé le gouvernement.

Raphaël A. (+228 92060703)

Lire Aussi :   Santé sexuelle et de la reproduction : L'ONG CH-I et l’ATBEF s’engagent pour assurer des services gratuits aux jeunes

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?