Covid-19 : Le couvre-feu et la fermeture des bars sont les fruits de concertations avec les acteurs de la société civile

259 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 décembre 2020)-Le gouvernement annoncera dans les jours à venir, de nouvelles mesures sanitaires visant à éviter une explosion des cas de contaminations au Coronavirus dans le pays en ces périodes de fêtes de fin d’année. C’est ce qu’annonce le communiqué du Conseil des ministres tenu mercredi 9 décembre 2020 au Palais de la Présidence de la République à Lomé.

« L’évolution de la pandémie et le risque d’une éventuelle flambée pour cause de fêtes de fin d’année, ont conduit les plus hautes autorités à solliciter l’avis du Conseil scientifique. Sur cette base, des concertations avec les différents acteurs : leaders religieux, élus locaux, préfets, patronat, et syndicat des tenanciers de restaurants et de bars ont permis de faire des propositions destinées à minimiser les risques de propagation de la pandémie », rappelle le Conseil des ministres.

Ainsi, poursuit le communiqué, le Conseil a instruit les différents acteurs de poursuivre les concertations en vue d’arrêter une stratégie efficace intégrant les mesures sanitaires idoines qui seront annoncées ultérieurement.

Le gouvernement a par ailleurs invité la population, et notamment celle du grand Lomé, à renforcer la vigilance et le respect des mesures déjà édictées dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Il faut rappeler que lors d’une rencontre avec les tenanciers des bars et restaurants et leaders religieux, le 7 décembre dernier, le Ministre de l’Administration territoriale Payadowa Boukpessi avait annoncé des mesures restrictives notamment, la fermeture des bars, et l’instauration d’un couvre-feu à partir du 18 décembre 2020.

Raphaël A. (+22892060703)

Protection de la Propriété intellectuelle : La 60e session ordinaire de l’OAPI bat son plein à Lomé
La 60e session ordinaire du conseil d’administration de l’Organisation africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI) démarrée mardi 8 décembre 2020 à Lomé et qui regroupe les ministres de l’Industrie des 17 pays membres de cette organisation, bat son plein.
Au menu des travaux, sont inscrites des discussions sur plusieurs questions techniques à l’instar de la mise en place d’un mécanisme de financement de l’invention et de l’innovation, l’aménagement du règlement portant organisation et fonctionnement de la Commission supérieure de recours de l’OAPI ou le Règlement d’application de l’Accord de Bangui révisé, avec l’entrée en vigueur de certaines de ses annexes en novembre 2020.
« Nos États restent déterminés à soutenir les inventeurs et créateurs des œuvres de l’esprit, et à les accompagner dans leurs efforts pour promouvoir un développement durable et un progrès équitable… Ce vaste chantier politique ne peut se concrétiser sans la valorisation des résultats de la Recherche, plus exactement l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle, l’amélioration continue du climat des affaires, et la mise en œuvre du nouveau code des investissements », a déclaré le ministre du Commerce, de l’industrie et de la consommation locale, Kodjo Adedze dans son discours d’ouverture des travaux.
À l’occasion de ce sommet, le Togo va déposer son instrument de ratification du traité de Beijing auprès de l’OAPI. Un texte validé lundi 7 décembre 2020 à l’unanimité des élus du peuple.
Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Dapaong : Vive tension après l’assassinat d’un conducteur de taxi-moto

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?