SOS Akofa » : L’outil informatique qui vous permet de dénoncer des cas de violences basées sur le genre dans l’anonymat

180 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 décembre 2020) – Le Groupe de réflexion et d’action femme, démocratie et développement (GF2D), a procédé mercredi 9 décembre 2020 à Lomé, au lancement officiel de « SOS Akofa », une assistante virtuelle de dénonciation des cas de violences basées sur le genre au Togo.

L’objectif visé par cet outil digital mis en place avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), est d’assurer une réponse « effective et adaptée » aux victimes de violences tout en rapprochant les populations aux offres de services des centres d’écoute en matière de violences basées sur le genre.

« SOS Akofa est un système robotisé via WhatsApp qui permet au GF2D, au Ministère de l’Action sociale et à d’autres acteurs qui luttent contre les violences faites aux femmes de rester connecter aux populations et de recevoir les dénonciations des cas de violences faites aux femmes et aux filles. Nous avons initié cet outil parce qu’au début de la crise sanitaire, nous avons constaté que les victimes de violences ne fréquentent plus les centres d’écoute pour solliciter une assistance. Donc cet outil est disponible 24H/24 et 7J/7 pour permettre aux victimes, à celles et à ceux, témoins de violences et qui ont du mal à dénoncer ces cas, de le faire en tout anonymat », a indiqué Mme Noussoessi AGUEY, Secrétaire Générale du GF2D.

L’assistante virtuelle « SOS Akofa » est dotée d’un processus simple. Toute victime ou témoin de violences sexuelles (harcèlement ou abus sexuel), bastonnade et toutes autres violences peut enclencher une procédure de dénonciation à partir d’un bip, appel direct ou encore messages et audio via WhatsApp au «+228 93968989 ». Une fois le message envoyé, des téléconseillers installés depuis les centres d’écoutes du GF2D et du ministère de l’Action sociale se chargeront de traiter les informations et de les mettre à la disposition des structures adaptées pour apporter une assistance juridique, sociale et psychologique aux victimes sur l’ensemble du territoire national.

Lire Aussi :   Golfe 4 : Le maire Jean-Pierre Fabre rapproche sa commune de l’Allemagne

L’autre objectif poursuivi par cet outil numérique est de rendre disponibles les données et informations fiables sur les violences basées sur le genre au Togo. Les responsables de l’UNFPA et ceux du Ministère de l’Action sociale présents à la cérémonie de lancement ont salué cette approche « innovante » qui selon eux va contribuer à éradiquer les violences basées sur le genre dans le pays.

« Le digital étant aujourd’hui au cœur du développement, l’utilisation de cet outil pour la réduction des violences basées sur le genre est une importance capitale, surtout en ces périodes de crise sanitaire. Cette assistante virtuelle permettra de rapprocher les populations des centres d’écoute qui sont des structures mises en place pour accompagner les victimes de violences », a laissé entendre Mm BELEI Sabine, Représentante du Ministre en charge de l’Action sociale.

Raphaël A. (+22892060703)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?