« Jeunes opérateurs économiques » : Ghislain AWAGA désigné meilleur entrepreneur d’Afrique de l’ouest francophone

639 0

©AfreePress-(Lomé, le 17 décembre 2020)-Abidjan, la capitale ivorienne accueille samedi 19 décembre prochain la 4eme édition du gala de l’Observatoire Africain pour la Promotion de la Bonne Gouvernance (OAPBG). Un évènement placé sous le signe de l’excellence et du mérite, au cours duquel plusieurs distinctions seront décernées aux meilleurs acteurs de l’Afrique de l’Ouest, dans divers domaines d’activité.

La Togo y sera en bonne place. Il sera à l’honneur grâce au jeune entrepreneur Ghislain Emerice Awaga, PDG de Global Trade Corporation SA, Président du conseil d’administration de la COPAFI, conférencier international et économiste, qui se verra décerner le prix panafricain du meilleur entrepreneur d’Afrique de l’ouest francophone dans la catégorie des jeunes opérateurs économiques.

« Je ne m’y attendais pas et jusqu’à présent je n’en reviens toujours pas. C’est une belle surprise. Ce prix est un signe de reconnaissance pour les efforts consentis l’année écoulée. Loin d’être une satisfaction ou une fin en soi, il vient au contraire encourager l’actuelle dynamique de travail sans relâche dans laquelle je suis. Au même moment, je me dis que c’est un peu trop tôt pour moi de commencer par recevoir des prix. Certes, nous avons bon nombre de réalisations à notre actif, mais nos objectifs personnels ainsi que dans le cadre de nos entreprises sont loin d’être atteints. », Tels ont été les premiers mots de Ghislain Emerice Awaga pour qui l’ambition est de voir émerger des champions régionaux et d’avoir un togolais dans le top 10 des plus grandes fortunes mondiales.

Pour ce jeune entrepreneur, l’année 2020 aura été une année décisive et marquante. Aussi humble et modeste soit-il, Ghislain Awaga, il faut le reconnaître, a épaté plus d’uns par ses réalisations eh ses actions malgré la crise sanitaire de la covid-19. Au nombre de celles- ci, nous pouvons relever une entreprise de BTP dénommée GEA Group Industry, la Compagnie panafricaine de la finance inclusive (COPAFI), une méso finance d’un capital de un milliard de francs CFA et où il est actionnaire à 90%, la Global Trade Corporation (GTC) SA, une entreprise au capital de 2 milliards de f CFA, qui est spécialisée dans le domaine de l’immobilier, de l’agroalimentaire, de la prise de participation dans les entreprises et dans les NTICS.

A travers la GTC, Ghislain Awaga et son dynamique équipe de professionnels sérieux et ardus à la tâche, proposent un créneau de partenariats aux investisseurs afin de financer les multiples activités en l’occurrence le développement des logiciels sur mesure, l’acquisition, la rénovation, la mise en location ou la vente d’immeubles, le financement de la petite agriculture.
Actuellement, l’entreprise est en train de développer une chaîne de production de plusieurs produits agricoles comme l’anacarde, le maïs, le gingembre et du du soja et jouit d’une renommée immaculée dans le monde des affaires.

Le sérieux qui caractérise les activités de la GTC au quotidien l’a propulsé parmi les 100 entreprises togolaises les plus dynamiques cette année. La Global Trade Corporation SA a d’ailleurs été nominée parmi les meilleures sociétés d’investissement en Afrique.

Il est également promoteur d’une grande école nominée aussi parmi les meilleures écoles de formation en Afrique, ainsi que d’une entreprise de commerce qui fait de l’importation ainsi que de l’exportation, des sociétés majoritairement en réussite.

Ghislain Awaga dispose également des entreprises au Sénégal, en République Centrafricaine où il bénéficie des avis et propositions de la conseillère économique du Président, ainsi que de colossaux investissements au Congo, pour ne citer que ceux-là.

Lire Aussi :   Togo : Vers la réhabilitation des « vieux quartiers » de Lomé

Interrogé sur son modèle de fonctionnement, ce fervent admirateur de Warren Buffet confie être toujours à l’affût des secteurs porteurs, d’y investir son argent et son énergie, d’en récupérer les potentiels gains pour de futures opérations dans d’autres secteurs porteurs. Pour lui, la clé réside dans le suivi continuel qu’il faut effectuer dans toutes ces opérations afin de cité déceler les manques de rentabilité et de ne rien laisser au hasard.

Au delà, il a mis un accent sur la quête des bonnes personnes avec lesquelles il faut s’entourer afin de parvenir à la réussite dans les affaires.

Ces diverses actions et surtout la pléthore de distinctions et reconnaissances qui s’en suivent inspirent forcément la jeunesse togolaise et sous régionale. En quête de repères, nombreux sont ces jeunes aujourd’hui qui trouve dans la témérité entrepreneuriale de Ghislain Awaga, une véritable école de formation.
 » Le message que j’aimerais que mon petit parcours véhicule auprès de mes confrères jeunes, c’est qu’il faut essayer et cesser d’avoir peur de tomber. Même si demain, il arrivait que je connaisse des difficultés, et des échecs, je dirai quand même avec fierté que j’ai eu le mérite d’essayer et pour moi c’est cela le plus important. », a t’il confié à ce propos.

Littéraire dans l’âme, Ghislain s’apprête à dédicacer bientôt un livre intitulé « le numérique et la société africaine », et qui aborde essentiellement la thématique de l’économie numérique. Le digital, les NTICS, le sens du monde économique de demain, voilà autant de thèmes qui seront abordés dans ce livre. Les enjeux et perspectives d’avenir pour tous ceux qui voudront embrasser l’économie numérique, en l’occurrence, le gaming, les logiciels, la banque digitale ou encore la mésofinance digitale qui consiste en une délocalisation de la banque,…ne seront pas en marge des grandes idées de ce livre attendu.

 » L’économie traditionnelle a suffisamment montré ses failles. Il y a des innovations, des moyens de communiquer et d’innover dont nous ne pouvons plus nous passer mais qui sont eusement encore méconnus par les Togolais. », a-t-il souligné.

Pour Ghislain finalement, l’entrepreneuriat avec professionnalisme, une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère.

« Ce prix est une grande fierté pour le Togo. Beaucoup de personnes étaient susceptibles d’être nominées que ce soit au Sénégal, au Bénin, en Côte d’Ivoire, mais si c’est le Togo qui a triomphé, cela veut dire que nous pouvons encore faire plus pour aller au delà des frontières, au delà de l’Afrique. Cette vision doit nous pousser à ne pas rester sur nos lauriers et se contenter de ce qu’on a, mais prendre davantage de risque, contrôler, mesurer pour aller plus loin. » Conclura Le PDG de Global Trade Corporation SA.

L’homme s’est également illustré sur le plan social. Il a fait parlé son coeur en faisant des dons à travers tout le pays afin de soutenir les corps habillés, les corps de la santé, les étudiants, les personnes démunies et vulnérables, les inspections d’enseignement, à hauteur de plus de 100 millions de FCFA, des le début de la crise sanitaire, autant d’atouts qui ont milité en sa faveur dans l’obtention de ce prix qui honore tout le Togo et ce jeune entrepreneur, déjà nominé personnalité publique de l’année au Togo.
l’Observatoire africain regroupe en son sein plusieurs journalistes, communicateurs et assimilés de toutes obédiences, et vise à faire la promotion des cadres et compétences sur le continent africain.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?