Santé : L’Association ‘’Petite Sœur à Sœur se préoccupe davantage de la situation des filles et femmes vulnérables

211 0

©AfreePress-(Lomé, le 17 décembre 2020)- Mardi 15 décembre 2020, a démarré à Lomé, un atelier de formation des pairs éducateurs, animateurs et responsables des centres offrant des services de ‘’planning familial’’, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du projet : « Amélioration des conditions de vie et de santé des filles et jeunes femmes vulnérables et leurs familles », est une initiative de l’Association ‘’Petite Sœur à Sœur (PSAS)’’. Elle a pour objectif, le renforcement des compétences des participants en matière de santé sexuelle et de reproduction, d’hygiène, d’assainissement et d’autres domaines de la vie sociale.

Les travaux prévus pour durer 4 jours, vont porter sur des modules tels que : « Santé et droits sexuels et reproductifs », « Hygiène et assainissement », « compétences de vie courante pour une confiance inébranlable en soi » et « Techniques d’animation ». Tout ceci est destiné à outiller les participants et leur permettre d’être plus efficaces sur le terrain.

Cette formation, a confié la Directrice exécutive du PSAS, Marie Ama Yao-Akototsè, vise à donner des compétences nécessaires aux pairs éducateurs et aux animateurs, afin de mieux les aider à éduquer les populations cibles en matière de santé sexuelle. Elle a pour mérite d’impliquer les responsables de sites pour que ceux-ci se sentent concernés dans la mise en œuvre de ce projet, afin de motiver les bénéficiaires à la mobilisation, a-t-elle indiqué.

Ashley M.

Lire Aussi :   Justice : La Cour des comptes du Togo s’ouvre à la presse

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?