Tsévié : L’UE et Amnesty International Togo s’engagent pour les Droits de l’Homme à travers une fresque

412 0

©AfreePress-(Lomé, le 19 décembre 2020)-L’Ambassadeur de l’Union Européenne (UE) au Togo, Joaquin Tossa Vilallonga et le Directeur d’Amnesty International Togo, Aimé ADI ont inauguré vendredi 18 décembre 2020, une fresque réalisée au complexe scolaire Sainte Fatima de Tsévié (30 km au nord de Lomé). L’œuvre d’art est réalisée pour marquer au Togo, la 72e édition de la Journée internationale des Droits de l’Homme.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du Chargé de mission du Ministère des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté, des Relations avec les Institutions de la République, DANTODJI Ezi, et des autorités locales.

La fresque réalisée par l’artiste Graffeur togolais, AMEDEDJI Kodjo Djidjoèlé dit le PATRIOT, véhicule un message d’espoir, d’égalité entre les hommes et de protection des personnes vulnérables au sein de la communauté.

« C’est une fresque qui parle des droits de l’Homme, surtout ceux de la femme et de l’enfant. On voit dans cette œuvre d’art, un enfant qui porte un masque. Ce qui signifie que les enfants ont droit à la santé, à la sécurité et à la protection en ces périodes de crise sanitaire. On voit également une femme qui tient dans ses bras, un globe terrestre qui est le symbole de l’univers. Juste pour dire qu’elle a droit à la liberté et à l’épanouissement. On a choisi la femme et l’enfant parce qu’ils sont ceux qui subissent le plus, la violation des droits de l’Homme. Et pour finir, nous avons dessiné des mains levées vers les organisations qui luttent pour le respect des droits de l’Homme au Togo », a expliqué à AfreePress, l’artiste graffeur.

La réalisation de la fresque sur le mur de ce complexe, selon Amnesty International Togo vise à inculquer à travers l’art, le principe important aux enfants dès leur plus jeune âge, mais également, de les inspirer à être des acteurs de promotion des valeurs des droits de l’Homme.

Lire Aussi :   Politique : Des élections régionales pour 2021

« Cette œuvre d’art est une continuité de la célébration de la Journée internationale des droits de l’Homme. Elle veut aussi aider les jeunes à comprendre et à participer à l’idéal de la dignité humaine. Avec plus de 40 écoles partenaires au Togo et avec l’appui de l’Union Européenne, nous sommes décidés à contribuer à la mise en œuvre du vaste programme de formation civique auquel le gouvernement tient tant. Nous estimons que l’école en formant de meilleurs scientifiques ou des compétences en littérature, doit aussi être capable de donner au Togo, des citoyens respectueux des codes de la société », a laissé entendre, Aimé ADI.

Pour Joaquin Tossa Vilallonga, la contribution de l’UE dans la réalisation de cette œuvre d’art témoigne de son attachement au respect des droits de l’Homme.

« Cette fresque qui été réalisée par un artiste local symbolise une responsabilité envers les droits de l’Homme et l’importance de protéger les personnes les plus vulnérables notamment les femmes et les enfants, mais également, c’est un message d’espoir de la représentation et du soutien de la communauté internationale pour la défense des droits de l’Homme et l’accès équitable à la justice », a-t-il déclaré.

Raphaël A (+2892060703).

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?