Les acquis et les leçons du projet « Gouvernance » au centre d’un atelier à Lomé

263 0

©AfreePress-(Lomé, le 22 décembre 2020)-Réfléchir sur les pratiques et avancées et les leçons apprises dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Gouvernance ». Examiner et à valider le projet de rapport global élaboré par l’équipe technique d’évaluation de ce projet et travailler sur un plan d’action pour une meilleure capitalisation des acquis du projet. Ce sont-là, les objectifs d’un atelier démarré lundi 21 décembre 2020 à Lomé et ayant pour finalité, la validation participative des conclusions, des leçons apprises, des pratiques et l’élaboration d’une feuille de route pour la pérennisation de l’action de l’inspection du travail dans les secteurs des BTP, du commerce, de la quincaillerie et des industries extractives.
La rencontre est organisée par le ministère de la Fonction publique, du travail et du dialogue social avec l’appui technique et financier de la France et du Bureau International du Travail (BIT).
Le projet « Gouvernance » a été lancé au Togo le 8 février 2017 et piloté dans cinq (5) pays pilotes à savoir la Côte d’Ivoire, la Tunisie, le Burkina Faso, Madagascar et le Togo.
« La fin du projet n’est pas la fin de nos actions. Nous dirons que c’est maintenant plus que jamais, que nous devons œuvrer pour un travail décent », a confié le Directeur de l’Emploi, Kondo Loking.

Selon lui, l’objectif du projet est d’aider les petites et moyennes entreprises (PME) à prévenir les risques professionnels, à améliorer les conditions de travail et à faire respecter les principes et droits fondamentaux au travail (PDFT). « Avec l’intervention du projet, beaucoup d’effort a été fait notamment, dans le domaine de la sensibilisation des acteurs du secteur des industries extractives sur la prise de conscience du danger quotidien et des maladies professionnelles, et la connaissance des principes et droits fondamentaux au travail », a-t-il déclaré.

Lire Aussi :   Covid-19 : Le variant Delta a fait plus de 20 décès en 20 jours au Togo

Le représentant du ministre du travail, ASSIH Atissim qui a pris part à l’ouverture des travaux, n’a pas manqué de remercier le BIT pour son soutien. Il souhaité que cet accompagnement soit constat dans le cadre des chantiers en cours dans le pays.

Noellie A. (stagiaire)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?