Couvre-feu : La CNDH veille comme toujours au respect des droits de l’Homme

395 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 décembre 2020)-La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) suit de près, comme en avril 2020, le déroulement du couvre-feu décrété par le gouvernement dans le but de contenir la propagation de la pandémie du Coronavirus en ces périodes des fêtes de fin d’année.

Il faut absolument veiller au respect des Droits de l’Homme et signaler les éventuels cas de bavures en ces périodes exceptionnelles. Ce qu’avait rappelé  Mme Napka Polo à l’occasion du premier couvre-feu décrété par le gouvernement en début d’année 2020. Et cet engagement, est toujours d’actualité en cette fin d’année où un couvre-feu est encore imposé.

En avril dernier, pour jouer au mieux son rôle de veille, la CNDH s’était organisée et avait déployé des équipes sur le terrain pour surveiller la mise en œuvre de cette mesure de couvre-feu.

« La sous-commission promotion et protection des droits de l’Homme de la Commission assure la coordination des activités de l’observatoire. Les antennes régionales de la CNDH sont aussi mises à contribution. Elles doivent recenser et transmettre sans délai, à l’observatoire les cas de violation des droits de l’Homme collectés durant cette période d’exception », indiquait alors dans un communiqué, l’institution.

Ce travail se poursuit au niveau de la CNDH, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Pour rappel, le couvre-feu instauré depuis le 20 décembre 2020 se déroule de 22 heures à 5 heures dans le Grand Lomé. Il a lieu les 24, 25, 31 décembre 2020 et le 1er janvier 2021 et ira de 23 heures à 5 heures du matin.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Agbeyomé Kodjo arrêté par les forces de l'ordre après une descente musclée à son domicile

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?