Planification familiale et acquisition de contraceptifs : Un document de plaidoyer en étude pour l’augmentation des ressources nationales

396 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 décembre 2020)-Un atelier de validation des données collectées dans le cadre de la réalisation d’une analyse sur le coût-bénéfice de l’investissement dans la Santé de Reproduction et la Planification Familiale, a démarré mercredi 30 décembre 2020 à Lomé.
Organisée par le Consortium Régional pour la Recherche en Économie Générationnelle (CREG), avec l’appui du Ministère de la Planification du développement et de l’Aménagement du territoire et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), la rencontre va permettre aux participants de valider les données collectées dans les secteurs de la santé et de l’éducation dans quatre pays de la sous-région à savoir le Burkina Faso, le Mali, le Togo et le Niger. Ceci, dans le but d’élaborer et de mettre à la disposition de chaque Etat, un document ‘’stratégique’’ de plaidoyer qui permettra d’informer les décideurs sur les besoins de la population, surtout en matière de santé de reproduction.

« L’atelier de validation qui nous réunit ce jour s’inscrit dans le cadre d’un processus qui vise à renforcer la mobilisation des ressources endogènes pour le financement de la Planification Familiale y compris l’acquisition des produits contraceptifs. Il fait suite à une collecte de données conduites dans quatre pays de la sous-région dont le Togo dans le but de produire des données basées sur les réalités du pays en vue de faire le plaidoyer vers les décideurs pour renforcer et augmenter la part de l’Etat dans le financement de la Planification Familiale », a confié à l’Agence de presse AfreePress, BABAKE Bawoumondon, Chef du service des Études de population et du plaidoyer.
Particulièrement, pour le Togo, il s’agira de produire un rapport-pays sur la situation des investissements nationaux en matière de planification familiale.

Selon les organisateurs de cet atelier, le gouvernement togolais injecte chaque année, 15 millions de FCFA dans l’acquisition des produits contraceptifs.

Pour la Directrice des Études de Population, Mme Victoire WOMITSO-BADOHOUN, le rapport attendu à l’issue de cet atelier, contribuera à l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement qui sont ceux de la gratuite la planification familiale.

Lire Aussi :   Le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé a présenté les grands axes de la politique générale du gouvernement au parlement

« Cet exercice vise à terme, à produire un rapport devant permettre l’élaboration des notes d’orientation de politique (policy brief) en vue d’un plaidoyer pour l’augmentation des ressources nationales en faveur de la Planification Familiale dans le pays », a-t-elle souligné.

Il faut noter que le projet de collecte de données dont le but est d’améliorer la santé de la reproduction dans les quatre pays concernés a bénéficié du soutien de la fondation « Bill et Melinda Gates »

Raphaël A. (+22892060703)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?