Covid-19 : Le MMLK saisit les Chefs d’Etat de la CEDEAO et demande la réouverture des frontières terrestres

238 0

©AfreePress-(Lomé, le 4 janvier 2021)-À travers une lettre ouverte adressée lundi 4 janvier 2021 aux Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Mouvement Martin Luther-King (MMLK) plaide une fois encore, pour la réouverture ‘’immédiate’’ des frontières terrestres dans la zone.

Pour la ‘’Voix des sans voix’’, la fermeture des frontières terrestres depuis le mois de mars 2020 jusqu’à ce jour, est non seulement préjudiciable à l’économie, mais aussi à la vie des populations.

« Selon les témoignages unanimement partagés par les citoyens passagers des frontières terrestres, la durée de la fermeture nuit gravement à la vie de la masse des populations que les ravages de la pandémie. Car la plupart des citoyens qui ont leurs intérêts dans ces pays sont contraints de voyager dans la clandestinité par les voies poreuses dont les maîtres des lieux en font de véritables fonds de commerce. Par exemple, la traversée par moto d’une frontière coûte entre 6 et 10 mille francs et les tarifs du transport ont aussi doublé surtout dans la nuit sans ignorer les raquettes et les harcèlements des forces de sécurité et d’immigration. Tout ceci coûte une faramineuse somme d’argent pour les citoyens moyens. Avec le maintien de la fermeture des frontières et l’impossibilité de circuler librement dans l’espace CEDEAO pendant plus de neuf mois, les activités économiques ont connu des coups d’arrêt et ceci a menacé gravement la vie des populations », déplore le MMLK.

Le Pasteur Edoh Komi et les siens estiment que cette situation ne doit plus durer.

« Ouvrez les frontières terrestres pour consoler et soulager les peines des populations de la communauté », lance-t-il à l’endroit des Chefs d’Etat.

Par ailleurs, ce Mouvement exhorte les populations au respect des mesures barrières édictées pour éviter la contamination et la propagation du covid-19.

Dans cette optique, le MMLK convie les autorités de la CEDEAO à installer des dispositifs de lavage des mains à toutes les frontières, pour que les passagers puissent se soumettre régulièrement à cette mesure.

« Tous les contrevenants doivent s’exposer à la rigueur de la loi », recommande-t-il.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Eric Dupuy : « Mgr Kpodzro a fait beaucoup de mal à l'opposition par ses interventions, par ses mensonges, par ses agressions… »

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?