Couvre-feu en période de fêtes de fin d’année : La CNDH jette des fleurs à la FOSAP

371 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 janvier 2021)-Le gouvernement avait édicté des mesures restrictives pendant les périodes des fêtes de fin d’année dans le souci de limiter les risques de propagation du Coronavirus dans le pays.

Il s’agit entre autres de l’interdiction de consommation des boissons dans les bars, l’interdiction de rassemblement de plus de 15 personnes, l’interdiction des événements culturels et commerciaux (spectacles, campagnes publicitaires), interdiction des célébrations (mariages, baptêmes, etc.) du 20 décembre 2020 au 3 janvier 2021 et un couvre-feu dans le Grand Lomé du 20 décembre 2020 au 3 janvier 2021 et les 24, 25 31 décembre 2020 et 1er janvier 2021 dans le reste du pays.

Pour veiller au respect de ces mesures, les agents de la Force spéciale mixte anti pandémie Covid-19 (FOSAP) ont été déployés sur l’ensemble du territoire.

À la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), le professionnalisme avec lequel cette force a accompli sa mission est très apprécié et salué.

L’institution dans un communiqué, s’est réjouie du respect des droits de l’Homme pendant la période du couvre-feu sur l’ensemble du territoire national.

« La commission félicite les agents de la Force spéciale mixte anti-pandémie Covid-19 pour le professionnalisme avec lequel ils ont accompli leur mission sur le terrain et les exhorte à maintenir le cap de ce professionnalisme pendant le reste de l’état d’urgence sanitaire », a indiqué la CNDH.

Celle-ci n’a pas manqué de remercier le gouvernement pour son initiative et ses efforts visant à garantir à toute la population, le droit à la santé en cette période de crise sanitaire.

La commission présidée par Mme Nakpa Polo salue aussi la population pour son sens de responsabilité observé pendant ces périodes de fêtes de fin d’année et invite les citoyens à poursuivre le respect scrupuleux des mesures barrières édictées par les autorités.

Pour rappel, le premier couvre-feu décrété en avril 2020 dans le cadre de la riposte contre la pandémie, a été émaillé par des cas de violation des droits de l’Homme et des bavures occasionnant des pertes en vies humaines.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Diplomatie : Un émissaire de Faure Gnassingbé chez le nouveau président du Niger

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?