CAF : Patrice Motsepe, la 10e fortune d’Afrique était chez le Colonel Guy Akpovy à Lomé

128 0

©AfreePress-(Lomé, le 11 janvier 2021)-  Le Sud-Africain, Patrice Motsepe qui est la dixième fortune du continent, était le 7 janvier 2021 dans la capitale togolaise aux côtés du Colonel Guy Akpovy et de plusieurs autres acteurs du football continental, a appris l’Agence de presse AfreePress de sources proches de la Fédération Togolaise de Football (FTF).


Selon toute vraisemblance, le président de Mamelodi Sundowns FC, le club de foot le plus titré d’Afrique du Sud était dans la capitale togolaise dans le cadre de la prochaine élection du président de la Confédération africaine de football (CAF) qui aura lieu le 12 mars 2021 à Rabat, au Maroc. Celui-ci, seul candidat de l’Afrique australe affrontera pour cette élection, plusieurs candidats d’Afrique de l’Ouest à l’instar du Sénégalais Augustin Senghor, de l’Ivoirien Jacques Anouma et du Mauritanien, Ahmed Yahya.


Ce dernier et le Sud-Africain ont obtenu un feu vert provisoire de la Confédération africaine de football (CAF) contrairement aux deux premiers dont les candidatures ont été validées par les instances de la CAF.


Ahmed Yahya et Patrice Motsepe devront quant à eux passer un grand oral avant d’assurer leur candidature à cette élection.


« La Commission de Gouvernance de la CAF devra soumettre, à la Commission de Contrôle de la FIFA, les candidatures reçues pour le poste de Président de la CAF, étant entendu que le Président de la CAF a vocation à devenir le Vice-Président de la FIFA », a indiqué jeudi dernier, la CAF à l’issue de son comité d’urgence.

« La Commission de Gouvernance de la CAF devra déterminer avec la Commission de Contrôle de la FIFA, une date d’officialisation dans les plus brefs délais, de la liste définitive de tous les candidats à toutes les élections à savoir : les membres du Comité Exécutif, les membres du Conseil de la FIFA et Président de la CAF », poursuit le communiqué publié jeudi par l’instance faîtière du football africain.


L’homme d’affaires sud-africain, était ce même jour à Lomé pour, dit-on, « vendre » son programme de campagne. Il a eu une séance de travail avec le président de la Fédération togolaise de football (FTF) ainsi que les patrons des instances faîtières nationales du Bénin et du Ghana, rapporte également le site africafootunited.com. Une séance qui s’est déroulée à l’abri des regards indiscrets.


« Il est la personne la plus apte que nous pouvons présenter pour ce poste. Nous ne voulons plus de problèmes éthiques à la tête de la CAF », défend Danny Jordaan, le président de la Fédération sud-africaine de football qui était aussi de la délégation conduite par Patrice Motsepe à Lomé pour cette « opération de lobbying ».


Olivier A.

Lire Aussi :   Tsévié : L’UE et Amnesty International Togo s’engagent pour les Droits de l’Homme à travers une fresque

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?