Disqualification du Togo du tournoi de l’UFOA-B U-17 : « La partie togolaise n’a rien à se reprocher », indique Tété AGBODAN

365 0

©AfreePress-(Lomé, le 11 janvier 2021)- La Fédération togolaise de football (FTF) ne digère pas du tout la disqualification des Éperviers cadets par la Commission d’organisation des compétitions U17 de la CAF pour raison de tests  » d’éligibilité d’âge (IRM) non-conformes de deux joueurs ».

Après sa réaction à chaud dimanche dans laquelle il a indiqué avoir l’intention de faire appel de cette décision, le Secrétaire Général par intérim de l’instance faîtière, Hervé Tété AGBODAN dans une nouvelle sortie, a rassuré le public sportif sur les responsabilités dans cette affaire. « La partie togolaise n’a rien à se reprocher », a-t-il déclaré lundi 11 janvier 2021 au micro du journal « lessportifs228 ».

« C’est une décision surprise qui nous a été notifiée. A l’analyse, nous estimons qu’elle n’est pas justifiable. Nous allons nous battre pour que la vérité soit rétablie… Dans de tels cas, il faut faire appel de la décision. Nous avons assez d’éléments aujourd’hui pour penser que ce n’était pas la bonne décision parce qu’avant même le début de la compétition, nous avons fait les tests IRM à tous les joueurs et suivant les résultats, tous les joueurs étaient dans les normes pour prendre part à cette compétition », a déclaré M. AGBODAN.

Celui-ci estime que le fait de disqualifier l’équipe après sa qualification pour le second tour est une injustice. Il remet en cause plutôt la procédure de vérification utilisée lors de cette compétition.

« Normalement, sur une compétition comme le tournoi de l’UFOA B, la CAF doit dépêcher une commission médicale, deux ou trois personnes qui doivent siéger et regarder les fichiers fournis par la clinique qui fait les IRM. Malheureusement, ce n’est pas le cas ici. Ce médecin envoyé à la dernière minute a obligé les équipes à faire les tests à des heures tardives parfois dans la matinée et il ne reprend pas les fichiers tels qu’indiqués par la clinique, mais seulement avec son téléphone sur l’écran qu’il envoie sur la plateforme de la CAF. Cette façon, de procéder n’est pas professionnelle d’abord et cela peut porter préjudice aux images qu’il prend », déplore le Secrétaire Général par intérim de la FTF.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Enseignement supérieur : Une affaire de 11 milliards de FCFA fait réagir le Ministre Ihou WATEBA

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?