Bilan politique de l’année 2020 : Le MPL accuse l’opposition d’avoir failli dans sa mission

109 0

©AfreePress-(Lomé, le 13 janvier 2021)- Le Mouvement du peuple pour la liberté (MPL) n’apprécie pas du tout la situation politique qu’a connue le Togo tout le long de l’année 2020.
Face à la presse, mercredi 13 janvier 2021 à Lomé, les premiers responsables du parti présidé par Koumi Mawuto, ont condamné ‘’avec rigueur’’, le comportement des acteurs qui ont animé la vie politique du pays durant l’année écoulée, surtout dans le cadre de l’élection présidentielle du 22 février 2020.

« Malgré les mises en garde du MPL, les partis politiques de l’opposition ont encore, une fois de plus, accompagné le régime à une élection présidentielle sans avoir les garanties nécessaires de contrôler et de garantir la victoire du peuple, ni la capacité de récupérer le pouvoir et de l’exercer dans l’éventualité d’une victoire. Et pire, cette année 2020 a eu le mérite de creuser davantage de fossé entre les combattants d’un même bord politique. Cette opposition qui continue de s’entre-déchirer, laisse libre cours au régime cinquantenaire pour déployer ses tentacules et asseoir son hémogénie sur le pays. L’opposition dont on parle est celle qui est sur la scène politique depuis plus de 30 ans déjà », a laissé entendre, le 1er Vice-président et porte-parole du MPL, Pascal Yigbe.

Celui-ci estime que la participation de l’opposition à cette élection a renforcé le découragement du peuple togolais. « C’est pourquoi, malgré les appels incessants à la résistance, le peuple, s’estimant victime d’une escroquerie politique, est resté inactif jusqu’ici », a-t-il expliqué.
Par ailleurs, abordant la question liée à la crise sanitaire, les ‘’Ablodéviwo’’ jugent ‘’hasardeuse’’, la gestion sécuritaire et sanitaire de la pandémie par le gouvernement depuis l’apparition du virus au Togo.

« Les citoyens ont été abattus froidement sous le simple prétexte pour avoir violé le couvre-feu, ou de n’avoir pas respecté les mesures barrières. Concernant les mesures d’accompagnement que le gouvernement avait instaurées, nous avons noté une gestion sélective et discriminatoire. On a écarté des milliers de citoyens de ces mesures alors qu’ils en avaient cruellement besoin », ont-ils dénoncé.

En définitive, le MPL estime que les acteurs politiques ont failli dans leurs missions en 2020. Et pour corriger le tir, le parti fait appel à l’opposition et lui demande de revoir sa copie en se mettant désormais dans une synergie d’action et en adoptant de nouvelle stratégie afin de redynamiser le peuple dans la lutte pour l’avènement de l’alternance au sommet de l’Etat.

Anika A.

Lire Aussi :   Enseignement technique : Le projet « environnement numérique du travail en phase d'expérimentation à Kpalimé

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?