Elections régionales : Le CNAP, le nouveau cadre de discussions entre le gouvernement et les partis politiques

391 0

©AfreePress-(Lomé, 20 janvier 2021)- Le Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa Boukpessi a réuni mardi 19 janvier 2021, à son cabinet, les acteurs politiques de l’opposition et du pouvoir dans le cadre des préparatifs des prochaines élections régionales au Togo.

Cette rencontre, deuxième du genre après celle de décembre 2020, a permis aux parties prenantes de mettre en place la ‘’Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP)’’. Un cadre devant désormais accueillir les discussions politiques liées à l’organisation des élections et la vie politique du pays.

Ce cadre est doté de comités d’appui ayant pour mission d’appuyer les travaux préparatoires du CNAP.

Une avancée saluée par les partis politiques présents à l’instar de l’Union des forces de changement (UFC), de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et de la Convergence patriotique panafricaine (CPP).

« Il y a la volonté de part et d’autre de parvenir à des solutions qui peuvent améliorer le cadre électoral dans notre pays, assainir les commissions de vie politique dans notre pays. Nous prendrons notre part avec toutes les contributions qui peuvent concourir à améliorer le climat politique et socioéconomique du pays », a indiqué Patrick Lawson, Vice-président de l’ANC.

L’Union des forces de changement (UFC), estime de son côté que la mise en place de la CNAP constitue une évolution sur le plan politique au Togo. « (…) Tous les partis politiques présents comprennent maintenant qu’il faut rentrer dans une dynamique d’évolution et quitter donc la rue », a fait savoir Séna Alipui, représentant l’UFC à ces discussions.

Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) quant à lui, a relevé des interrogations sur la mission de ce cadre et exigé la satisfaction de préalables avant toute chose. Le parti représenté par Jean Kissi, a indiqué qu’il y a des préoccupations à résoudre en amont, avant l’organisation des prochaines élections régionales, à l’instar de la crise post-électorale du 22 février 2020.

« Il faut régler une fois pour de bon, les problèmes politiques togolais, normaliser la situation politique avec un rebond sur la situation économique », a fait savoir le Secrétaire général du CAR.

Il faut noter qu’une troisième rencontre est prévue dans les prochains jours. Elle sera consacrée à l’adoption du règlement intérieur de la CNAP.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Gestion participative des affaires publiques : Décentralisation et gouvernance locale au centre d’un atelier de trois OSC à Lomé

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?