Insécurité : Neuf braqueurs et trafiquants de drogue dans les mailles de la police

786 0

©AfreePress-(Lomé, le 25 janvier 2021)- Mercredi 27 janvier 2021, la police nationale a présenté à la presse, un groupe de neuf (09) malfrats appréhendés et accusé d’avoir commis des actes de vol, de cambriolage, de braquage et de trafic de drogue dans le pays.

Activement recherchés par la police depuis plusieurs mois, ces individus, membres de deux réseaux différents, ont été appréhendés la main dans le sac. Du cannabis, des motos, des écrans de télévision, des ordinateurs portables, des amplificateurs, des chaises plastiques, des bouteilles de gaz de cuisine, une pompe électrique pour forage… Tous ces effets ont été retrouvés dans les domiciles de ces brigands, indique la police.

Afola Amétépé, alias ‘’Afro’’ et Zanou Winner, sont deux des malfrats membres du premier réseau. Selon la police, ceux-ci ont été appréhendés en flagrant délit de vol de motos, dans la nuit du 12 au 13 janvier 2021. « Les deux individus se sont rendus au quartier Agoè, ont réussi à s’introduire dans deux maisons et ont pu voler deux motos. Pendant qu’ils s’apprêtaient à envoyer ces motos au Ghana, ils ont été interpellés par une patrouille de la police nationale en collaboration avec la population. Après les investigations, nous nous sommes rendu compte qu’Afola Amétépé est un dangereux braqueur bien connu de nos services et activement recherché. Cet individu est membre d’un vaste réseau de voleurs à main armée qui a pour base de retranchement le Ghana, opérant à Lomé et ciblant la plupart du temps des motos et des voitures », a laissé entendre l’officier Douti Yendoubé de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Lire Aussi :   Déclaration des biens et avoirs : Le gouvernement Tomégah-Dogbé enfin prêt à passer à l’acte

Le second groupe, est un réseau de cambrioleurs, de receleurs, et de trafiquants de drogue, dirigé par le nommé Adégnon Mawuli, qui entretient un ghetto situé au quartier Agoè. « Une descente de la police opérée dans ce ghetto la semaine dernière a permis d’interpeller des individus en flagrant délit de livraison de leur butin », a relaté Douti Yendoubé.
Ces grands bandits seront présentés dans les prochains jours à venir, aux autorités judiciaires pour répondre de leurs actes.
La police nationale invite par ailleurs, la population à plus de vigilance et à collaborer davantage avec les forces de l’ordre et de sécurité.

Ashley M. (stagiaire)

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?