Tête-à-tête entre Yawa Tsègan et la mission du fonds MUSKOKA

165 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 janvier 2021)-La présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan a conféré, jeudi 28 janvier 2021 à Lomé, avec les agences du Système des Nations Unies et des parlementaires français, sur les progrès réalisés par le Togo en matière de santé maternelle, néonatale et infanto-juvénile.

Cette séance de travail a été essentiellement consacrée à la présentation du bilan de la mise en œuvre du fonds français ‘’Muskokoa’’ au Togo et à l’engagement du pays en faveur de l’amélioration de l’accès des populations aux soins de santé de qualité.

Selon le rapport, en 10 ans, le fonds français MUSKOKA a contribué à la baisse sensible de la mortalité materno-infantile au Togo.

Il est aussi relevé que la mise en œuvre de ce programme a permis au pays d’améliorer ‘’fortement’’ ses indicateurs clés de développement en santé maternelle et infantile et d’enregistrer des résultats probants en matière d’amélioration de la santé et du bien-être des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents.

« Grâce au FFM, entre 2010 et 2020, 152 000 grossesses non désirées, 54 000 avortements provoqués et 400 décès maternels ont pu être évités », souligne le rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Ces résultats sont salués par la présidente de l’Assemblée nationale. Celle-ci a invité les acteurs impliqués à se mobiliser davantage pour la pérennité de ce fonds au Togo.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Un Libérien et ses complices lourdement armés s'attaquent au Grand marché de Lomé

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?