Politique : Abass Kaboua se fait l’avocat de Mgr Barrigah

529 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 février 2021)-Le député et président de parti, Abass Kaboua n’est pas du tout content et condamne les prises de position de l’Église catholique du Togo, surtout les sorties publiques de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro contre l’archevêque de Lomé, Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan.

Pour le président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), cette crise qui mine l’Église catholique du Togo est comparable au Coronavirus et « l’auteur de ce virus », selon lui, est Mgr Phillipe Fanoko Kpodzro.

Ces propos ont été tenus mercredi 3 février 2021, par l’élu au cours d’une conférence de presse animée à Lomé.

« Nous accusons Mgr Philippe Kpodzro, que nous refusons d’appeler prêtre…, d’avoir instrumentalisé la conférence nationale. Nous l’accusons de basses besognes destinées à salir l’image de Mgr Barrigah qui a réussi sa mission à la CVJR. Par contre, le vieux a raté la sienne à la conférence nationale souveraine. Et nous accusons Kpodzro d’être un vieux qui n’honore pas sa parole », a déclaré le député.

Pour ce dernier, l’Église catholique, elle-même, est celle qui a suscité cette ‘’pagaille’’ en son sein.

« Nous accusons l’Église catholique du Togo d’être le premier responsable de cette zizanie pour n’avoir pas dit clairement et pas en langage diplomatique, qu’elle se désolidarise de l’activisme de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. Au contraire, l’Église catholique a laissé une salle sur ses installations à la disposition de la DMK pour le lancement officiel de leur campagne électorale pour les présidentielles. Il aura fallu que le Vatican en soit informé et qu’elle s’indigne pour que cela ne tienne plus. Mais que ce soit transformé en messe de bénédiction d’un candidat… Messe au cours de laquelle le drapeau togolais a été remis à Agbéyomé. Nous accusons l’Église catholique du Togo de ne pas prendre l’exemple de l’implication politique de l’Église catholique de Côte d’Ivoire ou de la RDC », a laissé entendre le leader du MRC.

Mais il n’est jamais trop tard pour l’Église catholique de se redonner une belle image, a-t-il dit.

Et pour cela, le député demande aux Évêques du Togo de travailler à exorciser l’église de son « hypocrisie politique ».

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Médias : La HAAC veut accueillir de nouvelles chaînes de télévision au Togo

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?