Boulangeries et pâtisseries : Des contrôles inopinés vont démarrer dès le mois d’avril

455 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 février 2021)-L’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) est plus que jamais déterminée à accompagner les autorités à assainir le secteur de la boulangerie au Togo.

Face à la presse, mardi 9 février 2021 à Lomé, cette organisation a annoncé le déploiement dans les prochains jours, d’inspecteurs sanitaires (techniciens d’hygiène et d’assainissement) formés avec l’appui technique de l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) et de ceux de la Division du Contrôle et de l’Inspection Sanitaire (DCIS). Ceux-ci auront pour mission de conduire des contrôles périodiques sur les bonnes pratiques de fabrication et la qualité des produits utilisés dans les boulangeries et pâtisseries sur l’ensemble du territoire national.

D’après les responsables de l’OADEL, la sécurité sanitaire du pain et les produits de pâtisserie au Togo reste très préoccupante et nécessite d’être renforcée à travers des inspections axées sur le risque et la certification des boulangeries et pâtisseries en vue de protéger la santé des consommateurs.

« Certaines boulangeries et pâtisseries continuent d’utiliser de façon clandestine, des améliorants, non autorisés dans la planification des aliments à l’instar du bromate de potassium, un produit très cancérogène… On a constaté également dans ce domaine que les règles de bonnes pratiques ne sont pas souvent appliquées dans les boulangeries. Aujourd’hui, le consommer local prend de l’ampleur et le consommer local ne veut pas dire qu’il faut servir du n’importe quoi aux consommateurs. Il faut que les produits alimentaires qui arrivent sur les tables des Togolais répondent à l’ensemble des normes exigées pour rassurer les consommateurs et les encourager à consommer les produits locaux. C’est ce qui nous a amenés élaborer un document intitulé : ‘’les règles de bonne pratique d’hygiène en boulangerie’’ à partir duquel les agents de santé ont été outillés pour organiser des inspections sanitaires », a confié à l’Agence de presse AfreePress, Tata Yawo AMETOENYNOU, Directeur exécutif de OADEL.

Les techniciens d’hygiène et d’assainissement formés sont repartis dans toutes les régions économiques du pays. Leur mission, a expliqué AWESSO Yves, Chef Division Contrôle et Inspection du ministère de la Santé, sera dans un premier temps, d’élaborer la cartographie de toutes les boulangeries et pâtisseries avec l’aide des chambres régionales des métiers, les sensibiliser dans un second temps sur les règles contenues dans le guide élaboré par OADEL et démarrer après ces deux étapes, des inspections inopinées. « Les visites d’inspection et de contrôle vont commencer dans le mois d’avril », a-t-il ajouté.

Lire Aussi :   Coronavirus: Le MMLK plaide pour la réouverture des églises

L’initiative portée par l’OADEL vise à terme à certifier les boulangeries et pâtisseries pour la production d’aliments sans risques pour la santé humaine.

« Les boulangeries qui vont respecter l’ensemble des règles vont recevoir un certificat qui montre qu’en tant qu’unité de production, elles respectent les normes qui rassurent la santé des consommateurs. Ce certificat, qui va être délivré, sera aussi suivi d’inspections inopinées. Par exemple, si on constate qu’il y a une boulangerie qui après avoir reçu le certificat, ne respecte plus les règles, elle rendra son certificat et des sanctions peuvent être prises contre elle », a indiqué M. AMETOENYNOU.

Créée en 2003, OADEL a pour mission de contribuer à une alimentation de qualité des ménages urbains et ruraux par la diffusion d’informations utiles sur le droit à l’alimentation et la nutrition, l’accompagnement dans la démarche qualité des unités de transformation agroalimentaire et un accès équitable aux produits du terroir.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?