District Autonome du Grand Lomé : Des agents de recouvrement se familiarisent avec le cadre d’exercice et les modalités de leur métier

151 0

©AfreePress-(Lomé, 16 février 2021)- Le District Autonome du Grand Lomé a démarré mercredi 17 février 2021 à Kpalimé (à 120 km au nord-ouest de Lomé), une session de formation étalée sur trois jours et regroupant cinquante (50) agents de recouvrement travaillant avec quatre (4) communes de la préfecture du Golfe. La rencontre est axée sur le cadre d’exercice et les modalités de leur métier.

 

Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du volet 2 : « Mobilisation des ressources financières » de la composante 2 : « Appui à la gouvernance » de la 3e phase du Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL III), a appris l’Agence de presse AfreePress.

 

Elle vise à renforcer les capacités des agents de recouvrement des communes du Golfe 2, 3, 5 et 7 dans le but d’améliorer leur niveau de connaissance afin d’augmenter les recettes locales des collectivités territoriales de la préfecture du Golfe.

 

Selon les organisateurs, il s’agira également lors de cette rencontre, d’outiller les agents sur leurs droits et devoirs, et sur les règles déontologiques de leur métier en vue de relever leur efficacité dans le recouvrement et la collecte des taxes municipales.

 

Les thématiques qui seront développées durant les trois jours, vont porter sur les principes fondamentaux de la décentralisation et de la gestion financière et municipale, les rapports entre l’agent de recouvrement et le contribuable, les techniques de recouvrement des taxes et redevances municipales et les dispositifs de contrôle.

 

Pour les responsables du District Autonome du Grand Lomé, il s’agira de donner les outils nécessaires aux agents pour une meilleure mobilisation des ressources dans leur commune respective.

 

Lire Aussi :   Covid-19 : Le MMLK saisit les Chefs d’Etat de la CEDEAO et demande la réouverture des frontières terrestres

« Ce renforcement des capacités est impérieux, car les ambitieux projets communaux ne pourront être exécutés que si l’apport des redevables devient important. Cet atelier de formation qui démarre aujourd’hui, intègre toutes les notions essentielles de votre profession, à savoir, les outils de mobilisation des ressources, les différentes sources de recettes communales et leur destination, les techniques de sensibilisation des redevables, les droits et obligations des agents, les effets de la fraude sur la trésorerie communale pour ne citer que celles-là », a indiqué Tagba Tchalim, Secrétaire général par intérim du District Autonome du Grand Lomé.

 

« Au-delà des agents de recouvrement bénéficiaires de cette formation, je peux vous dire que c’est l’ensemble des collectivités territoriales du grand Lomé qui gagneront lorsque nous disposerons des agents de recouvrement outillés et aguerris, à même de relever les défis qui sont les nôtres », a-t-il poursuivi.

 

Il faut noter que le District Autonome de Lomé est appuyé dans la mise en œuvre du PEUL par l’Agence Française de Développement (AFD). Ce projet dont la troisième phase a pour objectif principal, la mise en place d’une filière intégrée de gestion des déchets solides dans le grand Lomé, et le renforcement des capacités institutionnelles, organisationnelles et financières du District Autonome de Lomé. Il est financé à hauteur de 9,2 milliards de francs CFA.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?