Droits de l’homme en Afrique : ROADDH partage avec la presse les acquis du projet « PANAF »

187 0

©AfreePress-(Lomé, le 18 février 2021)-Le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits des Humains (ROADDH) a animé jeudi 18 février 2021 à Lomé, une conférence de presse portant sur le projet: « Consolider le rôle de la société civile en facilitant la transition des standards aux pratiques des droits de l’Homme à travers l’Afrique (PANAF) ». Un projet officiellement lancé en 2017 qui est d’envergure africaine et porté par un consortium de trois organisations de la société civile dont le Centre Africain pour la Démocratie, les Etudes des Droits de l’Homme (ACDHRS) et la Commission Internationale des Juristes.

Ce projet a pour objectif, le renforcement du rôle de la société civile dans l’implémentation des décisions et recommandations de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP).

« Ce projet a permis au ROADDH qui exécute en sous-traitance, d’élaborer et de présenter des rapports sur la situation des droits de l’Homme et des défenseurs des droits de l’homme dans la sous-région », a expliqué à l’Agence de presse AfreePress, Madame Mélanie SONHAYE KOMBATE, Directrice des programmes et plaidoyer au Secrétariat du ROADDH.

Toujours en termes de réalisations, le ROADDH se réjouit d’avoir fait déplacer des défenseurs des droits de l’Homme à l’occasion du Forum des ONG et à deux sessions de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Ce déplacement a précisé, Mme SONHAYE KOMBATE a offert l’opportunité aux défenseurs des droits de l’Homme de renforcer leurs capacités sur les questions de protection des droits humains et de se familiariser avec le mécanisme africain des droits humains au niveau régional et continental dans le but d’amener les autorités gouvernementales à respecter leurs engagements face aux normes portant sur la défense des droits de l’Homme.

Lire Aussi :   Élections régionales : Ça grogne déjà à l’ANC de Jean-Pierre Fabre

« L’occasion a été également donnée aux défenseurs des droits de l’Homme d’évoquer directement les questions liées à la violation des droits de l’Homme, des questions d’adoption des lois nationales et de protection des défenseurs des droits de l’Homme les plus vulnérables, y compris les femmes. Les bénéficiaires ont également reçu des informations sur les conditions d’attribution du statut d’observateur de la CADHP, ce statut qui permet aux organisations africaines et internationales de défense les droits de l’Homme et de soumettre des documents à l’instance continentale et également de prendre la parole lors de ses sessions », informe la Directrice des programmes et plaidoyer du ROADDH.

S’agissant des recommandations, le ROADDH exhorte les ONG de défense des droits de l’Homme à solliciter le statut d’observateur de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples afin de contribuer efficacement à l’émergence d’une culture des droits dans la sous-région.

Pour rappel, le Forum des ONGs est un événement biannuel qui a lieu en prélude à chaque session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Créé en 2005, ROADDH est implanté dans les 15 pays de la CEDEAO ainsi que la Mauritanie avec une quinzaine de coalitions de défenseurs des droits de l’homme et d’organisations.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?