Banque Mondiale : Faure Gnassingbé salue la nomination de Makhtar Diop à la tête de la SFI

368 0

©AfreePress-(Lomé, le 19 février 2021)-Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé vient d’adresser ses félicitations au sénégalais Makhtar Diop, nommé à la tête de la Société financière internationale (SFI), l’organisation du Groupe de la Banque mondiale consacrée au secteur privé.

Le Président togolais dans un poste sur son compte Twitter a salué cette nomination qui est une première pour l’Afrique depuis la création de cette organisation.

« Je me réjouis de la nomination de M. Makhtar Diop, grand ami du Togo, à la tête de la Société Financière Internationale. Je lui adresse mes vives félicitations pour sa nomination historique au poste de Directeur Général de la SFI », a écrit vendredi 19 février 2021 le Président Togolais sur son compte Twitter.

Avant d’être nommé à ce poste, M. Diop, ex-ministre de l’Économie et des Finances du Sénégal était Vice-président de la Banque mondiale chargé des infrastructures, où il dirige les efforts mondiaux de l’institution pour mettre en place des infrastructures efficaces dans les marchés en développement et émergents.

À ce poste, le manager a supervisé au Togo, le financement du Centre d’excellence régional sur les sciences aviaires (CERSA) déjà opération et deux autres centres à savoir le centre d’excellence régional pour la maîtrise de l’électricité (CERME) et le centre d’excellence régional pour les villes durables en Afrique dont le coût est estimé à 12 millions de dollars.

Pour rappel, la SFI a pour mandat de promouvoir le développement économique et de réduire la pauvreté en investissant strictement dans des entreprises du secteur privé à but lucratif. La SFI est présente dans plus de 100 pays. La Société facilite et appuie des occasions d’affaires dans les pays en développement, plus précisément dans les trois secteurs d’activités suivants : services d’investissement (prêts, équité, financement du commerce, financement structuré, syndication); services consultatifs (conseils, résolution de problèmes et formation); gestion des biens (mobilisation et gestion de fonds d’immobilisations de pays tiers aux fins d’investissements dans les marchés en développement).

Raphaël A.

Lire Aussi :   Santé : Le Togo au contrôle du Comité régional de l'OMS

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?