Covid-19 : Le gouvernement donne des précisions sur les effets secondaires du vaccin AstraZénéca

404 0

©AfreePress-(Lomé, 23 février 2021)- Pour faire face à la pandémie du Coronavirus, le Togo a adhéré depuis le mois de juillet 2020 à la plateforme ‘’Vaccines Global Access (initiative COVAX)’’. Le pays a ainsi participé aux discussions organisées sur le processus de développement et d’acquisition des vaccins. Ce qui a permis au Togo d’être retenu parmi les pays qui vont bénéficier des vaccins mis en place pour lutter contre la pandémie.

Pour ne pas être surpris par le temps, le gouvernement dévoile d’ores et déjà sa stratégie de campagne de vaccination. L’objectif est de permettre au plus grand nombre de Togolais, d’être vacciné le plus rapidement possible contre la Covid-19.

Et dans l’optique d’amener les populations à adhérer à cette campagne, le gouvernement est en train de mettre en place une campagne de communication consistant à apporter des réponses concrètes aux éventuelles préoccupations du public sur les vaccins commandés.

La compagne de vaccination va se dérouler en plusieurs phases. La première phase va concerner le personnel de santé à savoir : le personnel des centres de traitement COVID-19, des laboratoires de diagnostic COVID-19, les agents chargés de la surveillance et de l’investigation, les agents des structures sanitaires publiques, confessionnelles et privées, le personnel soignant des Forces Armées Togolaises (FAT), le personnel soignant des entreprises, des officines de pharmacie, des points d’entrée (aéroport, port et frontières terrestres), les Agents de santé communautaires et les apprenants des écoles de formation en santé.

Sont également concernés par cette première phase de vaccination, les personnes à haut risque recensées dans la région sanitaire du Grand Lomé et composées de personnes âgées de 50 ans et plus, de personnes de moins de 50 ans qui ont des conditions sous-jacentes (affections chroniques et autres facteurs de risque qui les exposent à un risque de décès plus élevé), ainsi que les détenus, les déplacés et les réfugiés.

« Actuellement, deux types de vaccins sont retenus par le Togo. Il s’agit du vaccin de Pfizer et AstraZénéca. Selon le groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS sur la vaccination, chaque individu devrait recevoir 2 doses avec un intervalle de 28 jours au moins », informe le gouvernement.

Lire Aussi :   Santé : Le programme « School Assur » reconduit pour 12 mois

Les autorités sanitaires rappellent toutefois que le vaccin AstraZénéca comme « ARNm BNT162b2 » de Pfizer ne peut pas être administré en même temps que d’autres injections. C’est-à-dire qu’il faut un intervalle de 14 jours au moins entre l’administration du vaccin et une autre administration.

Les deux vaccins qui sont attendus dans les prochains jours sont sûrs et leur efficacité est approuvée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), rassure le gouvernement.

Bien que le vaccin AstraZénéca soit sans danger pour presque tout le monde, il y a quelques personnes qui ne doivent pas recevoir ce vaccin. Il s’agit des : femmes enceintes et femmes allaitantes, des personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique systémique grave (choc anaphylactique ou œdème de Quincke), de personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique à une dose précédente de ce vaccin, des personnes atteintes de maladies infectieuses en phase aigüe (y compris la Covid-19), précisent les autorités sanitaires.

Aussi, précisent-elles, le vaccin AstraZénéca de même que la plupart des vaccins homologués par l’OMS, aura des effets secondaires sur les personnes. Ces effets, disent les experts durent généralement quelques jours et se limitent en : une douleur au site d’injection avec rougeur, induration, prurit, céphalée, nausées, fatigue, arthralgie, diarrhée et arthromyalgie.
« Aucun effet indésirable post vaccinal grave n’a été observé. Des médicaments tels que le paracétamol peuvent être administrés pour la douleur ou la fièvre après la vaccination si nécessaire », a indiqué le gouvernement.

Il est à noter que le Togo entend vacciner plus de 60% de sa population. Outre Pfizer et AstraZénéca, le pays compte sur l’acquisition d’autres vaccins comme ceux de « Moderna et Sputnik V » pour atteindre cet objectif.

 

Lire Aussi :   Projet plateforme des Médias & UE Togo : Des précisions sur la cause du Covid-19

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?