Mise en œuvre de la ZLECAF : Wemkele MENE séduit par les atouts du Togo

312 0

©AfreePress-(Lomé, le 26 février 2021)-Le Secrétaire général de la ‘’Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF)’’, Wemkele MENE séjourne à Lomé depuis jeudi 25 février 2021, dans le cadre d’une visite de travail, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Le Togo est l’un des premiers pays à avoir signé le traité de la ZLECAF, dont l’objectif est d’augmenter de près de 60%, d’ici à 2022, le commerce intra-africain en procédant, dans un premier temps, par la suppression des droits de douane pour 90% des marchandises.

Mercredi 26 février 2021, M. Wemkele MENE, a effectué au Port autonome de Lomé, une visite de terrain où il a touché du doigt les réalités liées à la mise en œuvre de la ZLECAF.

« Ce que j’ai vu ici aujourd’hui, ça me rassure qu’on a plus besoin d’aller à l’extérieur pour chercher de l’expertise. L’expertise, elle est là, ici. Le Togo est un hub logistique, en témoigne ma visite et ce que j’ai vu. Donc, à travers la ZLECAF, je crois que nous devons œuvrer à cet élan et voir chaque pays avec sa spécialité et expertise. Ceci va nous permettre de mutualiser nos forces afin que les différentes expertises de chaque niveau puissent bénéficier à tous les pays de l’institution. Le Togo a entamé un processus qui implique les autorités douanières, la société civile, les sociétés privées. Ceci montre que le Togo est vraiment prêt en vue du processus de la mise en application de la ZLECAF », a-t-il déclaré.

Présent à ses côtés, le ministre du Commerce de l’industrie et de la consommation locale, Kodjo Adédzé a quant à lui, rassuré le Secrétaire général de la ZLECAF sur l’engagement de son pays à faire davantage d’efforts pour la mise en œuvre effective et durable de ce projet.

« Le Togo est un pays qui cultive toujours l’excellence. Avec le Secrétaire Général, nous avions abordé la question de la célérité aux frontières, notamment tout ce qui a un lien avec la digitalisation. Le Togo continuera à améliorer tout ce qu’il faut faire pour que la compétitivité de notre port et de notre corridor, soit une réalité dans la mise en œuvre de la ZLECAF », a laissé entendre le ministre.

Pour rappel, sur les 54 pays signataires de l’accord de la ZLECAF, 21 ont déjà apposé leurs signatures sur le document, devenant ainsi, des membres officiels de la mise en œuvre de ladite institution qui siégera à Accra (Ghana).

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Electricité : La ministre Mila Aziablé Mawunyo séduite par le projet de renforcement de l’interconnexion de trois pays de la CEDEAO

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?