Moustafa Mijiyawa : « Les effets indésirables observés avec les vaccins anti-Covid-19 ne sont pas différents des autres vaccins classiques »

400 0

©AfreePress-(Lomé, 28 février 2021) -Dans une note d’information portée le 16 février 2021 à l’intention du personnel de santé au Togo, le ministre de la Santé de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins, Professeur Moustafa Mijiyawa donne des détails sur la campagne de vaccination à venir contre la Covid-19.
Le ministre de la Santé de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins est essentiellement revenu sur les objectifs visés par cette campagne, les personnes cibles de la stratégie vaccinale et les précautions à prendre.

La compagne de vaccination, a-t-il noté, vise deux objectifs. D’abord, diminuer la charge de la maladie à nouveau Coronavirus, en prévenant notamment les cas graves et les décès et par conséquent, réduire la surcharge hospitalière et ensuite réduire les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire dans le pays.

Cette campagne de vaccination qui débutera dès l’arrivée des doses, prendra en compte les personnes dites « vulnérables ». Il s’agit du personnel de santé de première ligne, des personnes âgées de 50 ans et plus et les personnes qui présentent des maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, le diabète, le VIH, le cancer, l’insuffisance rénale chronique, etc.

Pour le ministre de la Santé, le choix de vacciner le personnel de santé en première intention est une stratégie qui vise non seulement à les protéger des formes graves, mais aussi à maintenir les capacités du système de santé et améliorer l’adhésion au sein de la communauté.

Sur le déroulement de la vaccination, il est établi selon le ministre, que chaque personne cible reçoive deux doses de vaccin. La première dose se fera par injection intramusculaire dans le bras et la seconde, interviendra après un délai de trois à quatre semaines.

Aussi, dit-il, les personnes malades présentant de la fièvre, ou ayant un mauvais état général ne devront pas être vaccinées. « Ces personnes pourront recevoir leurs doses de vaccin après guérison », a-t-il insisté.

Sur les effets secondaires du vaccin, le ministre rassure qu’à ce jour, les effets indésirables observés avec les vaccins anti-Covid-19 sont presque les mêmes effets habituellement observés avec les autres vaccins classiques.

Lire Aussi :   Togo : Un nouveau statut pour les magistrats de la Cour des comptes et des Cours régionales

Les effets attendus selon le ministre, sont entre autres, des douleurs modérées, rougeur démangeaisons passagères et gonflements, une fièvre passagère (1/10 des personnes vaccinées), sensation de fatigue (1 personne sur 2), les céphalées (2 personnes/5), frissons, douleurs musculaires et articulaires (1/5), diarrhées (1/12). En ce qui concerne les effets inattendus, le ministre fait savoir que les vaccins contre la Covid-19 peuvent entraîner chez 1 personne sur 100 000 vaccinées, des allergies sévères.

En termes de précautions, les autorités sanitaires informent que toute personne vaccinée doit être suivie au moins pendant 15 minutes.

Parlant de la durée de protection, le Ministre en charge de la Santé précise qu’il est trop tôt pour savoir si les vaccins contre la Covid-19 confèrent une protection à long terme. Cependant, il rassure que les données disponibles, révèlent que la plupart des personnes qui guérissent de la Covid-19, développent une immunité qui offre au moins une certaine période de protection contre la réinfection.

« L’efficacité des vaccins n’est pas encore démontrée pour réduire la transmission du SARS-CoV-2, d’où, le respect des mesures barrières même après la vaccination », a-t-il exhorté.

Il faut noter que, pour sa première phase de campagne de vaccination, le Togo a fait le choix du vaccin « AstraZeneca ». Plus de 40 000 doses de ce vaccin sont attendues dans les jours à vernir au Togo, selon les autorités sanitaires.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?