Entreprenariat : L’ARMP va renforcer les capacités de 2 100 jeunes entrepreneurs sur les opportunités d’affaires

402 0

©AfreePress-(Lomé, le 1er mars 2021)- L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP-Togo), a démarré lundi 1er mars 2021, des sessions de formation à l’endroit des entrepreneurs sur l’ensemble du territoire national.

Objectif, outiller davantage les jeunes et femmes entrepreneurs afin qu’ils puissent tirer profit des opportunités qu’offre la mesure des 25% qui leur sont réservés dans la commande publique au Togo.

Le coup d’envoi de la formation a été officiellement donné par le Directeur Général de l’ARMP à Kara (420 km au nord de Lomé). Les sessions de formation vont s’étendre sur une durée de 6 mois (du 1er mars au 1er août 2021) et se dérouleront simultanément à Kara, à Atakpamé et à Lomé.

Elles permettront selon les premiers responsables de l’ARMP, de renforcer les capacités de 2 100 entrepreneurs sur le thème : « L’environnement des marchés publics et la présentation des offres ».

Selon Aftar Touré MOROU, Directeur Général de l’ARMP, la formation démarrée ce jour relance les activités de son institution sur la mesure des 25% de la commande publique, après près d’un an de suspension à cause des restrictions sanitaires imposées par la pandémie de la Covid-19.

« Nous attendons qu’à l’issue de ces sessions de formation les participants soient capables entre autres : d’indiquer les sources et les stratégies d’accès aux informations relatives aux marchés publics, ainsi que les droits et devoirs des acteurs privés de la commande publique, de définir les conditions d’éligibilité et de participation aux appels à concurrence, d’analyser les besoins exprimés dans les dossiers d’appel à concurrence, d’identifier et apprécier les critères d’attribution des marchés publics, et d’identifier et appliquer les obligations contractuelles essentielles des marchés publics », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter qu’à Lomé, cette formation se déroule à la maison des Jeunes d’Amadahomé dans le strict respect des mesures barrières.

La mesure des 25%, en rappel, est une initiative du Président togolais pour booster l’entrepreneuriat des jeunes et femmes au Togo. Fixée en début janvier 2018 à 20%, la quote-part réservée dans les marchés publics à cette cible a été portée à 25% en avril 2019.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Campagne agricole 2021-2022 : Le prix de l’engrais maintenu à un niveau accessible à tous

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?