Togo : La gestion de l’eau potable dans les petits centres au cœur d’un forum à Lomé

208 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 mars 2021)-Le ministr de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, Bolidja Tiem a ouvert, jeudi 4 mars 2021 à Lomé, un séminaire international consacré à la gestion de l’eau potable dans les petits centres du Togo.

Cette rencontre de deux jours, est organisée par le ministère de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, avec la collaboration de l’ONG Experts Solidaires, CONGAT-ICB/PADIE et le bureau des études ARWP.

Elle est financée par le Syndicat des Eaux d’Iles de France (SEDIF), avec la participation de la SP-Eau, de la TdE et de l’ARSE et va selon les organisateurs, permettre de présenter la situation de la gestion de l’eau potable dans les petits centres du Togo et amener également les participants à partager leurs expériences en matière de gestion de l’eau potable dans les petits centres des pays de la sous région.

« L’accès à l’eau potable n’est pas seulement une question d’infrastructures. C’est un ensemble de solutions qu’il faut apporter depuis la recherche de la ressource jusqu’à sa mise à disposition aux usagers, en passant par la gestion durable de la ressource elle-même et des ouvrages », à indiqué à cette occasion, le ministre de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise, Bolidja Tiem.

Le Directeur de l’ONG Expert Solidaires, Jean-Pierre Mahé, a quant à lui, mis l’accent sur la question de la gestion et de la délégation de l’eau potable. Le Togo, a-t-il laissé entendre, a opté récemment pour la décentralisation qui inclut la gestion de l’hydraulique. Le pays va donc définir la manière de faciliter l’accès à l’eau potable aux populations des petits centres.

« En tant qu’experts, nous allons aider le Togo dans ce domaine et monter un projet-pilote dans la région Maritime qui pourra servir d’exemple. Ceci, avec le soutien du Syndicat des Eaux d’Iles de France, qui est l’une des toutes premières organisations en Europe en matière de distribution d’eau et qui a financé au Togo de nombreux projets d’adduction d’eau depuis au moins une dizaine d’années », a souligné le Directeur de l’ONG Expert Solidaires, Jean-Pierre Mahé.

Pour rappel, l’objectif fixé au ministère est d’atteindre 95 % de couverture en eau potable en milieu rural, 85 % en milieu semi urbain, 75 % en milieu urbain hors de Lomé et 80 % dans le Grand Lomé à l’horizon 2025.

Noellie A.

Lire Aussi :   Nouvelle arrestation de Raoul Le Blanc : Un aller-retour entre sa maison et la prison civile de Lomé devenu une routine pour lui

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?