Togo : Mort en 2014, un enseignant a continué à travailler jusqu’en 2019

677 0

©AfreePress-(Lomé, 6 mars 2021)- Un enseignant décédé le 31 mars 2014, a semble-t-il, poursuivi le court normal de son travail jusqu’au 19 novembre 2020. En tout cas, c’est à cette date que le décès a été officiellement notifié à l’Etat togolais, son employeur.

 

Et cette situation donne des maux de tête au ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Dodzi Komla Kokoroko qui est décidé à en finir avec ces mauvaises habitudes dans le secteur de l’éducation au Togo.

 

Après l’interdiction des cours de répétition payants dans les établissements scolaires, le patron du département des Enseignements primaire, secondaire, technique relève de graves manquements dans l’administration de certaines écoles publiques du pays.

 

Dans une note de service adressée le 2 mars 2021, aux Directeurs centraux et régionaux de l’éducation, le ministre Dodzi Komla Kokoroko dit avoir constaté que les décès, les invalidités, les abandons de poste et les absences injustifiées, ne sont pas systématiquement rapportés au ministère.

 

« Des dispositions avaient été prises pour une mise à jour mensuelle du ficher du personnel en lien avec les Chefs d’établissements, les inspecteurs, les directeurs régionaux, les directeurs centraux, et la direction des ressources humaines au plus tard le dixième jour du mois suivant rapporté. Toutefois, ces dispositions susmentionnées ne sont toujours pas respectées. En guise d’exemple, un décès survenu le 31 mars 2014 n’a été reporté que le 19 novembre 2020 », déplore le ministre Kokoroko.

 

Cette situation, a-t-il indiqué, a des conséquences néfastes au bon fonctionnement de l’administration, sur le rendement scolaire et l’économie du pays.

 

Lire Aussi :   Covid-19 : Le Togo choisit le vaccin Pfizer pour assurer la deuxième dose de l’AstraZeneca

Il invite à cet effet, les acteurs de la chaîne à prendre des mesures diligentes afin de mettre fin à de tels manquements administratifs.

 

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?