A Atakpamé, le CNO-Togo officialise la reprise de toutes les activités sportives au Togo

427 0

©AfreePress-(Lomé, le 14 mars 2021)-Suspendues depuis mars 2020 en raison de la pandémie du coronavirus, les activités sportives reprennent enfin au Togo, sauf les sports de masse. Le ton de cette reprise a été donné samedi 13 mars 2021 à Atakpamé (160 km au nord de Lomé), par le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo).

C’était à travers une manifestation sportive organisée au Complexe sportif de Nyékonakpè (Atakpamé), en présence du ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement, Akoda Ayewouagan, du ministre en charge de l’Enseignement technique et de l’artisanat, Eke Kokou Odin, de Mme Kuigan Yawa, maire de la Commune de l’Ogou-1 et des présidents des fédérations nationales sportives, a constaté sur place l’Agence de presse AfreePress.

« Nous avons organisé cette manifestation pour marquer la reprise effective des activités sportives dans le respect des mesures barrières telles que préconisées par la commission de riposte de la Covdi-19. On ne peut qu’être satisfait que nos athlètes puissent retourner aux entraînements de façon efficace et en ayant la protection nécessaire », a confié le président du CNO-Togo, Deladem Akpaki.

La reprise des activités, a-t-il laissé entendre, permettra au CNO-Togo de consacrer plus d’énergie aux préparatifs du Togo pour les Jeux olympiques de Tokyo en juillet 2021.

« Après ce lancement, ce que nous avons dans le viseur, ce sont les Jeux olympiques. Nous avons des athlètes qualifiés. Nous avons Mlle Claire Ayivon qui est qualifiée dans la discipline Aviron, Canoe-Kayack et d’autres dans l’athlétisme et le judo. L’objectif pour nous jusqu’au mois de juillet, c’est la préparation dans les meilleures conditions de nos athlètes pour une bonne représentativité aux Jeux olympiques », a-t-il ajouté.

L’autre défi que compte relever M. Deladem Akpaki et son bureau après cette reprise, est celui de la promotion du sport féminin au Togo.

Lire Aussi :   Magistrat Yaya Abdoulaye : « Il n'y a pas de jour où ne défraient des scandales… impliquant des magistrats… »

« Le sport féminin est en marche. Il nous convient, nous acteurs de supporter et d’encourager les jeunes filles pour que très bientôt, le Togo puisse se distinguer dans toutes les disciplines au niveau du sport féminin », a-t-il fait savoir.

 

Dans la ville des sept collines, le bureau exécutif du CNO-Togo a également marqué en différé, la Journée Internationale des droits de la femme en rendant hommage aux femmes pour leur contribution au développement du sport au Togo.

Le CNO-Togo conformément aux directives du Comité international olympique, s’attellera à la promotion des femmes togolaises dans toutes les disciplines, a réitéré son président.

Cet engagement est salué par la ministre en charge des Sports et des Loisirs, Lidi Bessi-Kama à travers la voix de son représentant. « Dans l’idéal commun, nous nous devons d’apporter des réponses globales et durables à la problématique égalité genre, à celle de la marginalisation et de la sous-représentation de la femme dans les sphères décisionnelles au plan mondial, continental et national », a-t-elle exhorté.

Il faut signaler que la cérémonie de lancement a été marquée par l’allumage de la flemme olympique par Ayivon Claire.

Pour rappel, le Comité National Olympique est une association issue de la loi 1901 qui dépend du Comité international olympique. L’instance présidée par M. Akpaki a pour mission le développement, la protection et la coordination des activités, des relations mutuelles et des calendriers des Fédérations nationales affiliées.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?