JME : Le Togo rêve d’atteindre 95 % de couverture en eau potable en milieu rural

116 0

©AfreePrress-(Lomé, le 22 mars 2021)-Le monde entier célèbre lundi 22 mars 2021, la Journée Mondiale de l’Eau. À cette occasion, le ministre de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise, Bolidja Tiem, s’est adressé aux acteurs et usagers et les appelés à relever les défis et enjeux liés à la disponibilité de cette denrée.

Dans son message aux Togolais, le ministre appelle les usagers à une gestion rationnelle de l’eau. « Au Togo, la problématique de l’eau a été toujours au cœur des préoccupations du chef de l’Etat. L’eau tout comme l’oxygène est synonyme de ‘’vie’’, mais si nous avons tous le même accès à l’oxygène présent dans l’air, ce n’est pas le cas pour l’eau potable », a-t-il laissé entendre.

Axée sous le thème : « La place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger », l’objectif du JME, édition 2021 est de faire en sorte que le droit à l’eau soit reconnu par le monde entier pour tout un chacun, sans distinction. Il s’agit donc de permettre aux milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à une eau saine et à un assainissement adéquat, à savoir les femmes, les enfants, les réfugiés, les personnes handicapées, d’obtenir cette denrée.

À cet effet, des mesures sont prises par le gouvernement pour un accès à l’eau potable pour tous.

« Le Togo s’est engagé depuis plusieurs années dans une stratégie de développement durable et d’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous. Le gouvernement togolais a entrepris des actions concrètes visant à améliorer les conditions de vie des populations, notamment en matière d’accès à l’eau potable et aux services adéquats d’assainissement », a-t-il ajouté.

Pour le ministre Bolidja Tiem : « la mise en œuvre du code de l’eau devrait favoriser la réorganisation en profondeur du secteur pour le mettre véritablement au service du développement et favoriser l’émergence d’une culture de l’eau ».

Pour rappel, l’objectif fixé au ministère lors du séminaire international du 4 mars 2021 consacré à la gestion de l’eau potable dans les petits centres du Togo, est d’atteindre 95 % de couverture en eau potable en milieu rural, 85 % en milieu semi-urbain, 75 % en milieu urbain hors de Lomé et 80 % dans le Grand Lomé à l’horizon 2025.

Noellie A.

Lire Aussi :   Une journée de réflexion tenue à Kara sur la protection des enfants, des filles et des femmes

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?