Commerce intra-africain : Les enjeux de la ZLECAf au cœur d’un forum national à Lomé

127 0

©AfreePress-(Lomé, le 23 mars 2021)-« Mise en œuvre de la ZLECAf au Togo : Quels enjeux et défis pour les MPMEs ? ». C’est le thème autour duquel se tient depuis lundi 22 mars 2021 à l’auditorium de l’Université de Lomé, un forum national sur la Zone de libre-échange Continentale Africain (ZLECAf) entrée officiellement en vigueur le 1er janvier 2021 sur le continent.

Organisé par l’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Locale OADEL, le Réseau pour la Promotion de l’Agro-industrie en Afrique (REPA-AFRIQUE) et le Centre Interafricain pour la Promotion Economique et les Affaire (CIPEA), ce forum de deux jours vise à informer les Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPMEs) du Togo sur l’état des négociations et les modalités d’accès à la ZLECAf afin de leur permettre de tirer le meilleur profit de ce vaste marché continental.

Outre la cérémonie inaugurale, la première journée du forum a été consacrée à la tenue d’un panel axé sur les enjeux et défis pour les budgets nationaux et les entreprises togolaises.

Occasion pour les panélistes à l’instar du Directeur du Commerce Extérieur du Togo, BATCHASSI Katchali, négociateur en Chef de la ZLECAf pour le Togo, de revenir sur les opportunités qu’offre ce nouveau marché aux Etats et au Togo en particulier.

« La ZLECAf qui est entrée en vigueur depuis mai 2020 et officiellement démarrée le 1er janvier 2021, offre un certain nombre d’opportunités à l’économie togolaise. Elle permet au Togo de s’insérer dans l’économie mondiale en ouvrant la voie aux producteurs togolais de se positionner sur les chaînes de valeur régionale pour pouvoir tirer le meilleur profit. Donc en français facile, la ZLECAf, c’est le regroupement de pays, entre lesquels il n’existe plus des barrières tarifaires. Ce qui voudra signifier que les produits peuvent circuler entre les pays sans avoir à supporter les droits de douane. A ce titre, un produit peut quitter le Togo, aller facilement au Ghana, au Burkina Faso, en Afrique du Sud sans avoir à payer les droits de douane », a-t-il indiqué.

Pour l’OADEL et ses partenaires, cette initiative portée par l’Union Africaine qui semble porteuse d’espoir pour les économies locales, présente tout de même de nombreux défis auxquels les Etats, à l’instar du Togo doivent faire face.

Lire Aussi :   Automatisation des postes de péage au Togo : Comment payer votre passage par vignette ou par carte magnétique ?

« Nous avons organisé ce forum tout simplement parce qu’on a senti qu’au Togo, il n’y a pas eu suffisamment de communication sur la zone de libre-échange. Ce que ce marché représente, notamment, les intérêts, les contraintes, les défis et les enjeux pour les entreprises togolaises, mais aussi pour les simples consommateurs. Donc nous en tant qu’organisations de la société civile engagées pour la promotion de la consommation des produits locaux, on s’est posé la question de savoir ce que cette zone de libre-échange représente pour les produits de chez nous », a confié à AfreePress, le Directeur exécutif de l’OADEL, Tata Yawo AMETOENYENOU.

Pour celui-ci, l’autre grand défi auquel le Togo doit faire face pour profiter de ce marché est la question des normes.

« Souvent, on parle de normes quand vous produisez dans votre pays et vous voulez vendre ces produits ailleurs. Nous nous sommes demandé si nos unités de transformation maîtrisent ces normes de qualité ? Et dans quelle condition l’Etat peut les accompagner, ce sont entre autres ces questions qui nous ont motivé à organiser ce forum pour que l’ensemble des acteurs qui vivifient le tissu économique soit infirmé afin que notre pays au final ne soit pas victime du marché sur le continent », a-t-il ajouté.

Les travaux du forum se poursuivent ce mardi 23 mars 2021, avec des communications sur les thématiques précises dans le but de former les MPMEs sur les mécanismes et instruments de facilitations des échanges. Aussi, ce premier forum attend jeter les bases pour la création d’un label national de certification des produits fabriqués au Togo conformément aux règles d’origine de la ZLECAf.

Raphaël A.

Articles en relation

error: Contenu protégé !!
× AfreeWazapNews, des questions ?