Beijing + 25 : La plateforme « 1000 jeunes filles » officiellement lancée

140 0

©AfreePress-(Lomé, le 25 mars 2021)- La présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi Tsègan a officiellement lancé mercredi 24 mars 2021, la plateforme virtuelle 1000 jeunes filles « 1000girls.org ». C’était au cours d’une rencontre virtuelle organisée par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). Rencontre à laquelle ont pris part, la Vice-présidente de la République du Libéria, Jewel Taylor, la Directrice exécutive adjointe du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), Mme Diene KEITA, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Togo, Damien Maman, plusieurs Chefs d’Agences onusiennes accréditées au Togo et des présidents des Assemblées nationales du Bénin, Burkina Faso, Ghana, Guinée et Libéria.

L’initiative portée par le Togo à travers l’UNFPA et Plan International Togo, se veut un canal pour définir le profil des femmes africaines à l’horizon 2063. Elle constitue par la même occasion un plaidoyer africain de haut niveau lors du Forum « Génération égalité » prévu à Paris en France en juin 2021 pour marquer la célébration du 25e anniversaire de la déclaration er du programme d’action de Béjing.

Ce rassemblement mondial offrira l’occasion aux décideurs de lancer un ensemble d’actions concrètes, ambitieuses et transformatrices, afin de réaliser immédiatement et durablement les objectifs en faveur de l’égalité entre femmes et hommes.
Pour Mme Josiane Yaguibou, Représentante Résidente de l’UNFPA au Togo, le lancement de la plateforme « 1000girls.org » rentre dans le cadre de la compagne d’annonce de cette rencontre de haut niveau.

Il s’agit a-t-elle précisé d’offrir une opportunité à 1000 jeunes filles de six pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, la Guinée, le Libéria et le Togo, de formuler et de partager leurs visions pour 2063 sous le thème : « Femme Africaine que nous voulons être à l’horizon 2063 et contribuer à bâtir l’Agenda de Beijing +25 ».

« Grâce au leadership togolais qui présente un levier confortable à partir duquel la voix de l’Afrique pourrait se faire entendre au sein de la communauté internationale, le cri de cœur des filles d’Afrique sera porté haut et loin. La mise à disposition de cette plateforme digitale pour mobiliser 1000 jeunes filles, 1000 voix, constitue un mécanisme virtuel inédit pouvant permettre aux jeunes filles d’influencer les délibérations qui seront faites au forum génération égalité au niveau mondial, lors du forum de Paris en juin 2021 », a-t-elle ajouté.

Lire Aussi :   Covid-19 : Les villes de Lomé et à Kara seront bientôt sous couvre-feu

La plateforme virtuelle 1000 jeunes filles, est un pas inédit dans la marche vers plus d’équité genre, a déclaré de son côté, la présidente de l’Assemblée nationale du Togo qui a eu l’honneur de procéder à son lancement.

Pour elle, l’initiative traduit l’engagement du gouvernement togolais à faire de la question de la femme, une priorité.
« L’initiative ‘’femmes africaines à l’horizon 2063’’ est une contribution au forum ‘’Génération Égalité’’. Elle prendra en compte l’expérience des pays africains en termes de leadership féminin. Cette fenêtre de plaidoyer est donc importante pour porter la voix de la femme africaine à Paris en juin prochain, et nécessite donc l’engagement de tous et à divers niveaux », a-t-elle poursuivi.

Particulièrement, la Directrice exécutive adjointe de l’UNFPA a salué au nom de son institution, le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé pour son leadership « exceptionnel » en matière de promotion des droits et de développement inclusif des femmes.

Il faut noter que la plateforme « 1000girls.org » lancée au Togo offre une vitrine sur le savoir-faire de 1000 jeunes filles, et plusieurs femmes influentes d’Afrique pouvant inspirer d’autres jeunes filles et femmes du monde à s’engager pour une génération égale.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?