Santé : Les journalistes, membres du SYNJIT sont désormais couverts par l’INAM

131 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 avril 2021)-Le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT) et ses membres du peuvent désormais être soulagés. Ils viennent d’être intégrés au mécanisme solidaire de couverture des risques financiers liés à la maladie mis en place par l’Institut national d’assurance-maladie (INAM) et qui couvre depuis 2012, les agents de l’administration publique.
La remise officielle des kits INAM aux membres du SYNJIT s’est déroulée mercredi 14 avril 2021 à l’occasion d’une rencontre organisée par ce syndicat à Lomé. Elle marque le début de l’opérationnalisation de l’assurance-maladie au profit des journalistes ainsi de leurs familles au Togo.

La concrétisation de ce projet marque un grand pas dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes de la presse privée. « Nous avons trouvé important de souscrire à l’assurance-maladie de l’INAM pour nos syndiqués, parce qu’aujourd’hui, nous travaillons dans une situation précaire. Presque tous les journalistes ne sont pas déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale et étant conscient de cette situation, nous avons jugé bon de faire bénéficier nos membres de l’assurance-maladie. Au niveau du SYNJIT, nous avons trouvé que nous devons nous battre pour améliorer les conditions des journalistes », a confié à l’Agence de presse AfreePress, le Secrétaire Général du SYNJIT, Isidore KOUWONOU.

Tout comme les agents de l’Etat, les professionnels des médias membres de ce syndicat, ainsi que leurs familles, bénéficieront désormais d’une couverture maladie de la part de l’INAM qui repose sur trois principes fondamentaux : le paiement préalable d’une cotisation, le partage ou la mutualisation des risques et la notion de garantie dont les avantages sont énormes, selon ADOMEY Gilbert, Coordonnateur INAM Région Lomé.

« L’INAM devient un partenaire du SYNJIT et nous sommes appelés à travailler ensemble pour que la protection sociale soit garantie. En terme d’avantage, l’assurance-maladie élimine ou réduit les risques financiers liés à la maladie, évite aux journalistes bénéficiaires de se ruiner ou de s’endetter en cas de maladie. Elle leur évite également de retarder le recours aux soins ou d’abandonner un traitement par manque d’argent et rend solvable leur demande de soins », a laissé attendre le responsable de l’INAM.

Lire Aussi :   ESSEG Statistique, une université spécialisée dans la formation de statisticiens de qualité

Les bénéficiaires n’ont pas caché leur sentiment de joie après la concrétisation de ce projet porté par le Bureau exécutif de leur syndicat.

« C’est un sentiment de joie pour toute personne de bénéficier d’une assurance-maladie puisque, par définition, l’assurance-maladie est un système de prise en charge qui permet à tout individu de bénéficier des soins de qualité, même s’il n’a pas d’argent sur lui. L’un des avantages de cette assurance, c’est la réduction de nos charges quotidiennes parce que, lorsqu’on tombe malade, on fait des dépenses qui agissent sur le peu d’argent que nous avons. Désormais, nous allons payer moins et faire des économies. C’est une très belle initiative que le SYNJIT a prise en demandant cette souscription auprès de l’INAM et nous tenons à remercier le bureau », a indiqué Nephtali Ledy, bénéficiaire.

Présent à la cérémonie, le Secrétaire Général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), Dr Gilbert Tsolenyanou a invité les bénéficiaires à faire un bon usage des kits pour contribuer à la pérennisation des services INAM.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?