Santé : L’ONG Caring For All lutte pour l’objectif « Zéro enfant drépanocytaire au Togo et en Afrique »

70 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 avril 2021)- L’ONG « Caring For All » poAursuit son combat contre la drépanocytose à travers le Togo.

Le 24 avril 2021, les premiers responsables de cette organisation étaient à Kara (420 km au nord de Lomé) où ils ont procédé au lancement officiel du programme : « Zéro enfant drépanocytaire au Togo et en Afrique (ZBD-TA) ».

Il s’agit d’un vaste programme de sensibilisation de masse axé sur « l’importance du test de l’électrophorèse de l’hémoglobine avant le mariage ».

L’initiative de « Caring For All » cible essentiellement les jeunes filles et garçons en âge de procréer. L’objectif est de les amener à prendre conscience de cette maladie et à les inciter à se faire dépister en se soumettant au test de l’électrophorèse de l’hémoglobine pour éviter d’avoir des bébés drépanocytaires.

A Kara, les conséquences économiques et sociales désastreuses de la drépanocytose ont été présentées aux populations à travers des témoignages poignants.

« Je suis moi-même une victime de cette maladie. Personnellement c’est mon fils. Il a la pire forme de cette maladie qui est SS. A force d’aller de médecin à médecin avec les montants que ça me coûte, le stress, la douleur et le fait de voir mon enfant en train de mourir sans pouvoir rien faire, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et d’aller vers mes sœurs et frères en âge de procréation pour leur dire qu’il y a un danger. Parce qu’en Afrique, nous ne savons pas que cette maladie peut être évitée. C’est une maladie purement génétique », a laissé entendre Mme Catherine Stone, présidente de l’ONG Caring For All.

Lire Aussi :   Diplomatie : Tête-à-tête entre le ministre Robert Dussey et son homologue français, Jean-Yves Le Drian

Environ 50 millions de personnes dans le monde sont victimes de la drépanocytose et la zone sub-saharienne de l’Afrique reste la plus touchée selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Pour les responsables de cette ONG, l’analyse de l’électrophorèse de l’hémoglobine avant le mariage reste le seul moyen pour renverser cette tendance.

« Le test de l’électrophorèse de l’hémoglobine avant le mariage est d’une importance capitale. Il permet d’éviter d’éventuels risques. Voilà pourquoi il est important aujourd’hui de mettre l’accent sur le dépistage qui certainement évitera, à beaucoup d’enfants les souffrances liées à ce mal », a ajouté Mme Catherine Stone.

Présent à la cérémonie de lancement, le préfet de la Kozah, le Colonel Hèmou Badibawou BAKALI a salué cette initiative qui selon lui, entre dans le cadre de la politique nationale de santé publique.

Pour rappel, Caring For All est une ONG internationale basée aux États-Unis avec une représentation au Togo depuis 2019. Elle lutte également contre l’excision des jeunes filles, le viol des enfants, les maltraitances faites aux enfants et aux femmes.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?