Marché de Totsi : Le maire Aboka Kossi et les femmes revendeuses à couteaux tirés

70 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 avril 2021)-Les revendeurs et revendeurs du marché de Totsi (Lomé) dans la commune du Golfe-5 n’ont pas du tout le sourire et pour cause, les nouvelles dispositions relatives aux droits de place et de loyers sur les boutiques vont changer à la demande des premiers responsables de la mairie Golfe-5.

Les frais de location des boutiques vont être revus à la hausse et ce, à partir du mois de mai et un nouveau contrat conduisant au versement d’une nouvelle caution, devrait aussi intervenir.

L’information est rapportée par le quotidien Liberté dans sa parution N°3377 du jeudi 29 avril 2021. Le journal indique que ces changements ont été portés à la connaissance des commerçants et commerçantes de ce marché par la société « Lampe et Lumière », à qui le maire a confié le travail de recouvrement des droits de place et des loyers sur les boutiques.

« Il y a de cela deux semaines, nous avons reçu une convocation d’une société que nous ne connaissons pas. Nous avons été informés par la suite que la convocation concernait les boutiques que nous avons louées au marché. En ce temps de Covid-19, nous ne vendons rien et nous souhaitons qu’on nous diminue les loyers, et ils décident d’augmenter. Quand nous avons reçu la convocation, nous avons pensé que ce serait quelque chose de ce genre. Une délégation s’y est rendue et à notre grande surprise, la société nous informe qu’elle s’occupera désormais du recouvrement des loyers et que les loyers seront augmentés de 5000 F CFA à partir du mois prochain. Pire encore, on nous informe que nous devons signer un nouveau contrat avec la mairie du Golfe 5 et payer une nouvelle caution de 3 mois alors que nous avions dans le temps payé des cautions à l’Etablissement public autonome pour l’exploitation des marchés (EPAM) qui avait la gestion du marché avant de céder cela à la mairie. Ce que nous ne comprenons pas », a fustigé une commerçante.

Selon ces femmes, l’EPAM avait lui aussi augmenté de 5000 F CFA, les loyers il n’y a pas longtemps. De même, les cautions de 3 mois payées à l’EPAM sont toujours valables.

Elles s’opposent donc à cette demande et estiment que verser une nouvelle caution à la mairie, reviendrait à payer deux fois le même montant pour ces boutiques.

La gérante de la société « Lampe et Lumière », Mme Kanda approchée par le journal Liberté, a expliqué la situation qui prévaut dans ce marché.

Lire Aussi :   Des organisations de la société civile du Togo dénoncent les sanctions prises contre le peuple malien et crachent leur vérité à la CEDEAO

D’après elle, c’est bien la mairie du Golfe 5 qui a souhaité que sa société fasse un nouveau contrat avec tous les commerçants du marché de Totsi.

« La mairie veut réparer des dysfonctionnements dans le marché. C’est la raison pour laquelle, le loyer est augmenté de 5000 FCFA et que dans chaque contrat, il est bien précisé qu’il peut y avoir une augmentation chaque 3 ans selon le coût de la vie », a-t-elle précisé.

Pour Mme Kanda, les bonnes femmes qui ont versé des cautions à l’EPAM ne sont pas toutes obligées de verser une nouvelle. Elle précise celles-ci ont la possibilité d’écrire une lettre à la société notifiant qu’elles ont payé une caution à l’EPAM et l’accompagner de la quittance en guise de preuve.

La société de son côté se chargera de vérifier tout cela au niveau de l’EPAM.

« Si elles sont en règle, elles ne vont plus payer une nouvelle caution », rassure la Directrice de la société Lampe et Lumière.

Ces nouvelles dispositions du Maire Aboka Kossi en ces périodes de crise sanitaire, sont rejetées par les occupants du marché de Totsi qui appellent le gouvernement au secours.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?